Tech

Utilisation d’un smartphone en avion: où en sommes-nous?

Comme beaucoup, j’aime partir en vacances et découvrir de nouveaux horizons. Généralement, pour moi, vacances riment avec avion. Et qui dit avion dit hors connexion… Je me trouve ainsi coupée du monde pendant quelques heures. En effet, à peine installée, je suis invitée par l’équipage de bord à éteindre tous mes appareils électroniques et à les mettre "en mode avion" pendant le vol. Pourquoi?

le 16.04.2014
Par Andy V

Principale raison avancée: les interférences que les smartphones pourraient provoquer avec les systèmes de pilotage et de communication. Une mesure avant tout préventive, aucune preuve scientifique tangible n’ayant été apportée à ce jour.

Fin 2013, des tests ont d’ailleurs démontré que la plupart des cockpits étaient suffisamment protégés contre les interférences électromagnétiques. Les agences américaine et européenne de la sécurité aérienne (FAA et EASA) ont alors autorisé l’utilisation des smartphones pendant toute la durée des vols, y compris au décollage et à l’atterrissage. Plus besoin donc d’attendre d’être à 3000 mètres pour allumer son smartphone.

Toutefois, pas de quoi sauter au plafond pour les plus accros: les appels et SMS sont toujours interdits et l’utilisation des smartphones reste soumise au "mode avion". On peut donc à présent écouter "Fly me to the moon" au décollage … mais toujours pas l’annoncer à ses amis sur Facebook.

L’UE examine la possibilité d’utiliser le réseau mobile dans les avions, mais un avis ne sera rendu que dans quelques mois. Pendant ce temps, le "mode avion" reste de mise. Dans tous les cas, il faudra encore du temps avant que l’on puisse passer des appels en plein vol.

Actuellement, même si quelques rares appareils disposent d’un équipement spécial permettant de se connecter à un réseau embarqué - un équipement qui devrait s’étendre progressivement - il faudra cependant encore patienter jusqu’à ce que les compagnies aériennes changent leurs propres règles de sécurité. Elles restent en effet seules maîtres à bord. Si elles décident de maintenir l’interdiction, il faudra faire avec. Donc, téléphoner et envoyer des SMS dans un avion… ce n’est pas pour tout de suite .

Mais vous, qu’en pensez-vous? Selon vous, est-ce une bonne chose de pouvoir – ou être contraint de – se déconnecter pendant quelques heures ou estimez-vous que l’on devrait pouvoir rester joignable en permanence, notamment lorsqu’on est en déplacement professionnel?

5 bonnes pratiques pour l’utilisation du smartphone en société… et en famille