Une bourse d’étude pour les gamers

Fun

Vous êtes le roi du gaming mais vos parents pensent – à juste titre – que les études doivent passer avant les séances d’esport. Un collège américain vous propose de combiner les deux.

21.03.2019
Par Simon V

Le succès de l’esport se confirme

Ces dernières années, que ce soit en Europe ou ailleurs dans le monde, le succès de l’esport grandit sans cesse. De plus en plus de gamers se professionnalisent (lire notre article L’esport, ton futur métier), des compétitions font gagner des millions de dollars (lire notre article Gagner 3 millions en jouant à Fortnite, c’est possible) et même Disneyland se met à l’heure de l’esport en accueillant un tournoi international.
Il n’est donc pas étonnant que des écoles d’esport fleurissent un peu partout (à Lille et Lyon mais aussi à Bruxelles pour la rentrée 2019 avec l’ECS).
Enfin, n’oublions pas de citer l’équipe belge Sector One qu’Orange sponsorise depuis l’année passée. C’est l’une des meilleures du Benelux et elle est sur tous les fronts : Leagues of Legend, Counter Strike, Heartstone, … Pour tout savoir sur leur actualité, n’hésitez pas à visiter le site internet de Sector One.
Malgré tout, vos parents restent peut-être encore réfractaires à l’idée de vous laisser jouer jour (et nuit) en délaissant les études.

Combiner esport et études

Un collègue du Massachusetts a trouvé une solution. En partenariat avec Team Genji et Helix esports, ils ont lancé la première bourse Apex Legends, avec une cagnotte de plusieurs milliers de dollars à la clé pour les meilleurs joueurs.
Comme l’expliquait Timothy Loew, le manager général esports du Collège Becker, « Notre but est de donner aux meilleurs joueurs Apex Legends la chance unique de combiner leurs talents avec une éducation. ».
Si vous êtes intéressé, sachez que les sélections commencent début avril au New Jersey. La Team Genji utilisera une plateforme analytique pour déterminer quels joueurs pourront postuler pour cette bourse Becker.
Visitez leur site web pour obtenir toutes les informations concernant cette compétition.

Parents et esport

Nous parlions précédemment de parents plutôt réfractaires à l’esport. Certains, par contre, semblent y trouver de l’intérêt et y voir des débouchés futures.
A en croire le site internet de digitaltrends.com, des parents se payeraient les services de professeurs privés. Dans le but de perfectionner le jeu de leur « gamer en devenir ».
Tout comme nous prenions des cours de piano ou de maths il y a quelques années, la mode est aujourd’hui aux cours privés de Fortnite.
Aux Etats-Unis – encore – des parents sont prêts à débourser 20 dollars/l’heure… dans l’espoir que leur enfant rafle une bourse scolaire. Quand on connaît le prix des études supérieures au pays de l’Oncle Sam, on ne peut pas leur jeter la pierre.

Sont-ils fous ou pas ? Les prochaines années nous le diront…  

Pourquoi vos enfants sont-ils fans de Fortnite ?