Tu n'as plus besoin d'un PC puissant pour jouer

Fun

Investir dans une carte graphique impayable pour profiter des derniers jeux, c'est terminé.  Le cloud gaming, c’est une petite révolution.  On t'explique comment ça marche.

29.01.2018
Par Céline R

D'abord, une petite explication s'impose. Tu utilises Gmail, Dropbox, WeTransfer, Hotmail ? Tu fais déjà du cloud sans le savoir. Le cloud gaming, c'est en fait la même chose. C'est un service qui repose non pas sur des apps, mais sur des serveurs puissants qui permettent de jouer depuis n'importe quel écran, sans télécharger quoi que ce soit, simplement via ta connexion internet.
Les performances sont assurées par les serveurs de l'éditeur de jeu. De ton côté, tu reçois le jeu aussi simplement que tu regardes une vidéo Youtube en HD ou en 4K. Les commandes de jeu sont transmises elles aussi via le cloud grâce à ta connexion internet. Son seul inconvénient : la connexion doit être bonne, sinon on se retrouve face aux mêmes problèmes qu'un streaming de mauvaise qualité.

C'est nouveau ou pas ?
Non, cela fait plus de 18 ans que des spécialistes du jeu vidéo y travaillent ! Les premières démos ont été faites à l'E3 en l'an 2000, grâce au Wi-Fi. En 2005, un éditeur lance une version de Crytek via internet, mais ce n'est pas un succès, car les serveurs ne sont pas encore assez costauds. C'est en 2013 que Sony rachète la société OnLive et lance le vrai premier grand service de cloud gaming, PlayStation Now.

L'an dernier, au CES de Las Vegas, NVidia a étendu GeForce Now à tous les écrans, plus uniquement à ses consoles. Depuis, on peut jouer en cloud sur console, sur tablette, sur Mac et sur PC presque aussi confortablement qu'avec une console spécialisée. Et tout ça, on te le rappelle, sans devoir investir dans une console.

Les cartouches, c'est fini ?
Presque ! Des sociétés prédisent que la croissance du cloud gaming va exploser dans les 2 ans à venir, grâce à la réduction du temps accès et à la généralisation des connexions très rapides (Wi-Fi, 4G et bientôt la 5G). D'ici quelques années, 100% des jeux seront dans le cloud. Plus besoin de télécharger quoi que ce soit. Ni même de glisser un Blu Ray dans une console de salon.

N'oublie pas ton casque
Cette année, au CES, une tendance s'est affirmée. Les casques de réalité virtuelle vont petit à petit remplacer les consoles, les smartphones et les tablettes. GameFace a ainsi lancé un casque capable de fonctionner sans PC ou smartphone. Il faut dire qu'il est deux fois plus puissant qu'une XBOX 360 ! Oculus, le casque de Facebook, semble lui aussi prêt à se lancer dans le cloud gaming. Tu n'auras même plus besoin de sortir ton smartphone de ta poche.