Fun

Trottinettes partagées : un succès fou !

À Bruxelles comme dans d’autres villes belges, elles ne vous auront pas échappé. Et pour cause : elles ont débarqué en nombre au point qu’on en voit à tous les coins de rue.  On vous explique pourquoi c’est un changement de fond… et de forme.

le 25.02.2019
Par Céline R

Les trottinettes électriques partagées sont une solution de micro-mobilité qui répond à un besoin croissant de mobilité alternative et intermodale. Particulièrement dans le centre-ville, tellement embouteillé que la vitesse moyenne des automobilistes n’était que de 11,3 km/h en 2018 (selon des chiffres publiés par Inrix).

Un mode de transport complémentaire

Les trottinettes ne permettent pas de couvrir de longs trajets, mais elles représentent une solution de micro-mobilité, c’est-à-dire un moyen de couvrir de petites distances, comme le trajet jusqu’à la gare ou de la station de bus au bureau. Elles complètent donc les transports en commun à la manière des vélos partagés. À ceci près qu’il n’y a pas de station : on en prend possession et on les dépose librement, tout comme les scooters partagés (Scooty).

…en plein essor

Cela ne fait que quelques mois qu’elles sont présentes chez nous  et pourtant, on y dénombre déjà pas moins de six sociétés de location de trottinettes électriques : Troty, Bird, Lime, Dott et Tier. On les trouve principalement dans les quartiers les plus fréquentés des grandes villes comme Bruxelles ou Anvers, et notamment autour des arrêts de métro.

Comment ça marche?

Après avoir téléchargé l’application de la marque et créé un compte, on peut localiser les véhicules et voir leur état de charge. Dès qu’on a localisé une trottinette, on la déverrouille avec son smartphone grâce à un code QR et on la stationne (où on veut, tant qu’on respecte le code de la route et… le bon sens), dès qu’on a terminé.  Il faut généralement compter 1 € de prise en charge et 0,15 € par kilomètre. Elles roulent à environ 25 km/h et leur autonomie va jusqu’à une trentaine de kilomètres, en fonction de leur état de charge.

Un cadre légal se développe

Une nouvelle loi impose une licence aux sociétés de location depuis le 1er février 2019, de sorte de réglementer le secteur afin d’encadrer ce nouveau mode de transport et l’intégrer dans l’espace public. Quant au code de la route, les conducteurs doivent suivre les mêmes règles sur la route que les cyclistes.

À chacun sa trottinette

Bruxelles comporte beaucoup de routes pavées, ce qui ne facilite pas les déplacements. On préférera donc circuler sur les routes asphaltées et les pistes cyclables. Chaque marque propose des modèles de trottinettes différents, qui conviendront mieux à chacun notamment en fonction de sa taille. Leur fonctionnement diffère aussi légèrement.  

Adoptez le « mode table » pour votre smartphone