Tech

On a testé le Galaxy S9 pour vous

S'il ressemble beaucoup à son prédécesseur, le Galaxy S9 fait la promesse de performances nettement améliorées. Une réussite sur bien des points, comme notre test nous l'a démontré.

le 04.04.2018
Par Cedric

Souvenez-vous, l'an dernier, Samsung voulait frapper fort en introduisant sur le Galaxy S8 son écran sans bords, le fameux Infinity Display. Un design qui n'a pas perdu de sa superbe!  Pour 2018, inutile de changer une formule qui gagne. Samsung a souhaité conserver cet aspect arrondi très agréable et un format allongé, qui rend sa manipulation plus aisée.
Si on observe bien, quelques détails ont pourtant changé. Le S9 est plus épais. Autre nouveauté : le capteur d'empreinte à l'arrière du téléphone est situé juste au-dessous du capteur photo. Il faudra vous habituer à le trouver et surtout ne pas trop déborder. Sinon, ce sont les traces de doigt assurées sur votre appareil photo. On trouve également le capteur de rythme cardiaque à la droite des autres. Le dos du téléphone est en verre. Il permet la recharge sans fils. Il est aussi résistant à la poussière et à l’eau.
Comme sur le S8, le Galaxy a droit à son bouton Bixby, l'assistant virtuel de Samsung (concurrent de Google Assistant). C'est le bouton le plus facile d'accès, contrairement aux boutons de volume, qui sont placés haut sur la tranche et... plus compliqués à trouver, surtout quand on utilise le téléphone à une seule main. Bixby n’assure pas vraiment (ses fonctions sont basiques et limitées) : vous risquez de le sacrifier très vite au profit de Google Assistant.
Du point de vue des performances, le S9 est doté d'un écran 5,8 pouces (un format assez proche de celui de l'iPhone X) avec une résolution de 2960 sur 1440 pixels. Cette année encore, Samsung frappe fort au niveau de l'écran. Le constructeur conserve, haut la main, son statut de meilleur élève de la classe.
Le processeur maison est épaulé par une puce graphique et un espace de stockage allant de 64 à 256 Go. Sur la balance, il pèse 160 grammes hors coque. Le modèle S9 de base comprend un capteur photo. Le modèle S9+ en ajoute un 2e (qui sert de zoom). Nous reviendrons sur les différences dans un test séparé du S9+. Le capteur dorsal fait 12 mégapixels, contre 8 pour le capteur frontal.
Si vous en doutiez, le S9 est équipé de la 4G la plus rapide (LTE Cat.18). Théoriquement, la 4G pourra atteindre 1,2 Gbps dès que les réseaux 4G+ seront adaptés. Pour l'instant, nous avons effectué plusieurs tests donnant des résultats proches de 150 Mbps. L'accroche 4G est excellente. La 4G continue d'être captée en voiture là où le S8 avait tendance à repasser en 3G+.

Android 8 très personnalisé
Le Galaxy S9 n'est pas livré avec la dernière version d'Android, 8.1, mais la version Oreo précédente. Cela dit, le constructeur continue d’y ajouter sa propre interface Samsung Experience 9.0. Grosso modo, si vous utilisez déjà un S8, vous ne serez absolument pas dépaysé.
Contrairement à d'autres constructeurs, dont Sony, Samsung continue de fournir une interface très typée, avec énormément d'outils de personnalisation (icônes, couleurs, fonds d'écran), parfois éloignés de ceux définis de base dans le système Android.  Si on aime personnaliser son interface, c'est une bonne chose. Si vous préférez Android pur,  vous allez sans doute estimer que Samsung en fait un peu trop au niveau des menus : les possibilités de personnalisation sont telles qu'on s'y perd un peu (il y a beaucoup, beaucoup de menus).

Samsung a tendance à pousser les utilisateurs vers ses propres services et applications, qui font encore parfois double emploi avec ceux de Google (mais moins qu’avant). Des photos à l'e-mail en passant par l'assistant virtuel, il est agréable d'avoir le choix, mais cela peut aussi se traduire par un manque de cohérence dans l'utilisation. Le clavier Samsung est par exemple assez agréable à utiliser, mais moins performant que Swiftkey ou GBoard (de Google), qui sont cela dit très faciles à installer. Samsung a pourtant calmé ses ardeurs : moins d'applications sont installées de force (et tant mieux). Lors de l'installation initiale, vous serez tout de même invité à installer certaines applications comme Microsoft Office.

Du point de vue de la sécurité, Samsung n'a pas cherché à imiter platement l'iPhone X. Le Galaxy S9 offre 3 niveaux de sécurité : capteur d'empreintes à l'arrière, scanner d'iris et reconnaissance faciale via le capteur frontal. Pour un déverrouillage plus rapide, le S9 combine la reconnaissance faciale avec la reconnaissance d'iris.

Des photos épatantes, des Emoji AR moins convaincants
C'est la vedette de ce S9 selon Samsung : le fameux capteur photo de 12 mégapixels, capable de passer à une ouverture de f/1.5, qui n'a été utilisée que par Nokia jusqu'ici.
Autant le dire d'emblée, la qualité des photos est exceptionnelle dans des conditions normales de luminosité. Le rendu des couleurs est très flatteur. Le HDR épaule à merveille les photos qui auraient pu être moins réussies. En cas de pénombre, le résultat est aussi très clair et ne fait pas apparaître beaucoup d'imperfections. En comparaison avec le S8, le S9 offre des résultats nettement supérieurs en basse luminosité. Par contre, en pleine journée, il est difficile de voir une différence très marquée, en dehors d'un mode portrait bien mieux maîtrisé cette année.
Ce qui a changé aussi, c'est l'interface photo. Elle s'inspire très fort de celle d'Apple sur l'iPhone et, dans une certaine mesure, de celle de OnePlus, elle-même inspirée par Apple. Dès qu'on cherche à utiliser des réglages plus poussés, une foule d'options se présentent (pro, panorama, mise au point sélective, ralenti, emoji RA). Ces options sont tellement nombreuses qu'on peut s'y perdre, à moins de vouloir transformer tout amateur de photo en professionnel. Dans la plupart des cas, les réglages de base suffisent et tant mieux.
Si Samsung n'a pas copié entièrement le principe de l'animoji, il n'a pas voulu laisser à Apple la vedette. C'est ainsi que le S9 propose des Emoji AR, qui créent un avatar à partir de votre photo, avatar que vous pouvez ensuite animer à votre guise. Le résultat face à l'iPhone X ne tient pas vraiment la route. C'est encore imprécis et parfois pas très réussi graphiquement. Samsung aurait dû laisser les éditeurs d'application faire leur travail. Snapchat fait les choses bien mieux depuis bien plus longtemps.
Un point de différence tout de même ? L'option maquillage en selfie pour les filles. Elle est vraiment très performante, mais existe déjà sous forme d'application dans le Play Store.

Et la vidéo ?
Ce n'est pas encore une caméra professionnelle, mais le rendu en extérieur est vraiment bluffant (surtout diffusé sur un téléviseur 4K). On peut choisir la 4K ou la HD 1080p (avec, du coup, de meilleures performances et une plus grande fluidité). Le S9 bénéficie de la stabilisation optique, ce qui garantit des vidéos bien plus fluides. Pour lire une vidéo, par contre, le grand apport du S9, à savoir des haut-parleurs stéréo frontaux, permet de ressentir les vidéos de manière bien plus naturelle.

Quid de son autonomie ?
Elle est très proche du S8, mais légèrement inférieure. La batterie est équivalente sur les deux modèles. Le S9 se vide rapidement, notamment face à des concurrents comme le Sony Xperia XZ Premium ou le Oneplus 5T. Cela dit, nous parlons ici d'une utilisation assez intensive durant la journée, en laissant la plupart des fonctions allumées. Attendez-vous à le recharger tous les soirs si vous l'utilisez de manière active durant la journée.
Bonne nouvelle toutefois : la recharge en USB(-C) est ultra-rapide et on peut gagner plusieurs heures d'autonomie en 10 à 15 minutes de recharge. La recharge complète prend 1h15/1h30 via le chargeur rapide fourni par Samsung.

Quelles différences avec le S9+
Nous y reviendrons dans un test plus complet du Galaxy S9+, mais en résumé :
- Le S9+ est proposé 100€ plus cher (949,99€ euros) ;
- Il embarque un écran de 6,2 pouces (contre 5,8 pour le S9) ;
- Il embarque un 2e capteur photo (zoom numérique).

Le S9 est disponible chez Orange
Si le Galaxy S9 vous intéresse, rendez-vous sur notre e-shop. En fonction de l'abonnement choisi, il est disponible à partir de 699,96€. Sans abonnement, le S9 est proposé à 849€ TVAC.
Bon à savoir : rendez-vous dans un shop Orange et profitez de 75 € supplémentaires sur la valeur de reprise de votre ancien téléphone.