Test du Sony Xperia Z

Tech

Le Z est le plus grand et le plus puissant des Xperia. Sony lui a vraiment tout donné.

08.03.2013
Par Cedric

On dirait que les constructeurs se sont tous donné le mot. Non seulement le Xperia Z a une taille d’écran de 5 pouces, soit 12,7 cm, mais il se paie aussi le luxe d'être plus large et plus grand que le Galaxy S3 de Samsung (avec une finition beaucoup moins plastique !).

Rien ne dépasse de cet appareil, excepté le bouton d'allumage situé sur la tranche droite. Ce bouton particulièrement élégant est la signature Sony. Rien ne dépasse donc, pas même le capteur photo et vidéo de 13 mégapixels et son flash, situé à l'arrière. Notre seul reproche? Les traces de doigts. Elles sont partout: à l'avant, à l'arrière… Avis aux maniaques.

Avec ses 145 g sur la balance, le Xperia Z n'est pas le plus léger de sa catégorie. Cela dit, l'impression en poche – oui, il tient dans la poche contrairement aux apparences – n'est pas celle d'une brique. La prise en main est ici bien plus naturelle que chez son concurrent le plus proche, le Galaxy Note. Il est grand, mais pas démesuré. On peut téléphoner avec sans passer pour un extra-terrestre.

Quel résultat à l'écran une fois l'appareil allumé?

Sa résolution d'écran est très dense, elle offre une vraie image HD de 1920 sur 1080 pixels, comme votre télévision HD de salon. C'est précis et il est impossible de distinguer les pixels. Le format de 5 pouces est vraiment idéal pour Android, notamment pour le clavier. Si le clavier tactile de Sony n'est pas réputé pour être le meilleur de sa catégorie dans l'univers Android, cette fois, il est diablement simple et efficace à manipuler, car il prend la juste place à l'écran. Nous avons testé le clavier sur trois appareils: iPhone 5, BlackBerry Z10 et Sony Xperia Z. Le Sony arrive juste derrière le BlackBerry, mais avant l'iPhone 5.

Du point de vue de la puissance, la mémoire est là et le processeur fait très bien son boulot. Vous pourrez utiliser n'importe quelle app, n'importe quel jeu, même 3D, sans devoir vous freiner. Ce Xperia Z est vraiment à la hauteur de ses concurrents, Samsung notamment.

Android est fourni d'origine en version Jelly Bean (4.1) et va migrer vers Android 4.2 très rapidement selon le constructeur. Ce serait une question de semaines. Le peu d'ajouts de la part de Sony dans l'apparence fait qu'Android reste assez léger. Le lanceur est finalement assez proche de celui fourni d'origine par Google, avec les raffinements Sony en plus (papiers peints, icônes, lanceur d'application). Les widgets sont moins envahissants qu'avant et tant mieux.

Photo, vidéo et musique 100% Sony

Se débrouille-t-il bien en photo? Oui, vraiment. Les photos sont très nettes, les détails sont assez présents. En cas de luminosité plus basse, ce n'est pas toujours parfait par contre, contrairement à ce qu'annonce Sony. Le lissage rend parfois les photos peu naturelles. Idem en vidéo HD. Sony propose ses propres applis pour la musique, la photo et les films. L'appli de galerie photo est vraiment un modèle pour les autres constructeurs: elle mélange photos synchronisées avec votre ordinateur à celles publiées sur Internet (Picasa, Facebook). Un onglet «Map» permet de les placer sur la carte du monde. Pas de sans-faute pour le son, par contre. Le haut-parleur est situé sur la tranche et le son est masqué si on place mal les doigts. Par contre, pas de saturation constatée lorsque l'on diffuse du son sans casque ou enceintes. Dès que l'on branche un bon casque – celui livré d'origine l'est vraiment, ce qui est aussi la marque d'un savoir-faire Sony –, les réglages fins de l'application Walkman (Clear Audio, Basses, Surround) sont un vrai régal. Ces réglages sont aussi disponibles dans des applications compatibles. C'est le cas de Spotify, par exemple.

Sony glisse sa marque un peu partout dans l'appareil. Outre Walkman, on trouve Stamina, qui vient du monde des ordinateurs Vaio. Cette application coupe l'accès à des ressources non nécessaires lorsque le téléphone est en veille (la connexion à Internet, par exemple). Résultat: on économise pas mal de batterie. L'autonomie est assez moyenne – disons dans la moyenne – sans activer Stamina. On peut imaginer, si l’on ne passe pas chaque minute de la journée collé à son smartphone, l'utiliser une bonne journée. Avec le mode Stamina activé, en conditions de réception réseau optimales, vous pourrez tenir 24h complètes.

Notre conclusion

En dehors de la présence assez marquée de traces de doigts, nous n'avons strictement rien à lui reprocher. Tout respire la solidité. Le Xperia Z est même « imperméable », mais nous n’avons pas testé cet aspect. Son autonomie, la qualité de l'écran, du son, des photos, des vidéos, des applications, la version récente d'Android et l'espace (16 Go d'origine extensible avec une 2e carte mémoire micro-SD), tout est absolument irréprochable sur cet appareil haut de gamme. Son prix est forcément à la hauteur lui aussi: comptez 639 euros, un prix inférieur mais proche des Galaxy S3 et iPhone 5.