Fun

Si vous êtes un smombie, lisez bien ceci

Nous serions 92 % à lire nos SMS en marchant. En Europe, 1 piéton sur 5 serait même devenu un « smombie » (contraction de « smartphone » et « zombie »). Un comportement qui peut parfois être fatal et qui pousse autorités et développeurs d’apps à trouver des solutions comme par exemple…

le 23.08.2017
Par Céline R

On reconnaît les « smombies » à leurs déplacements, les yeux rivés sur l'écran de leur smarthone. Même lorsqu’ils traversent, ils ne relèvent pratiquement pas la tête. Un comportement pour le moins risqué, adopté surtout par les 18-35 ans.

Le phénomène a pris une telle ampleur qu'à Augsburg, en Allemagne, la municipalité a carrément installé des feux au sol aux arrêts de transports en commun. Les feux deviennent rouges et clignotent lorsqu'un tram approche. Cette mise en place a fait suite à un accident fatal, celui d'une adolescente qui portait un casque sur les oreilles. Elle a malheureusement été écrasée par un tram, ce qui a poussé les autorités à agir.

En France aussi, on lutte contre le phénomène. La Sécurité Routière a lancé un simulateur, qu'on peut voir sur YouTube. Si un piéton traverse au rouge ou sans regarder, il entend un crissement de pneu intimidant et... le panneau d'affichage qui se trouve à l'autre bout de la rue prend une photo de la personne, forcément... abasourdie. Résultats garantis.

Une app pour ça ?
Pour lutter contre ce phénomène, des applications mobiles ont aussi vu le jour. En Inde, Samsung a carrément lancé sur Google Play « Walk Mode », une app qui utilise la caméra et le micro de votre smartphone pour vous informer des dangers potentiels à proximité lorsque vous n'avez pas d'autre choix que d'écrire en marchant (la bonne excuse !). Si un véhicule klaxonne, vous recevez... une notification dans votre application de SMS. Et en Belgique ? Non, à l'heure où nous écrivons ces lignes, elle n'est pas encore disponible. Raison de plus pour regarder où vous mettez les pieds !

En voiture : la distraction aussi peut être fatale
Si regarder en permanence son smartphone en marchant est dangereux, le faire au volant l’est tout autant. Une personne sur 5 (23 %) utilise son smartphone au volant lors de chaque trajet, indique la dernière étude de l'IBSR, l’Institut belge pour la sécurité routière. 6% d’entre elles l’utilisent même systématiquement plus de 3x par trajet ! Les jeunes adultes sont particulièrement accros : 20 % des moins de 34 ans utilisent au moins une fois leur smartphone lors de chaque trajet. Facebook arrive devant Whatsapp et le SMS. Résultat : 30 morts et 2.500 blessés par an ! Une campagne a été lancée pour tenter d’éradiquer le problème de la distraction causée par l’usage des smartphones au volant.

Vous avez besoin d'un électrochoc ? Alors, regardez cette vidéo lancée à Cape Town en Afrique du Sud. Ce spot publicitaire ressemble à une compilation de vidéos comiques, mais se termine... très, très mal. Un spot choc et assez radical contre les SMS au volant (et en marchant) qui a permis de lancer un hashtag populaire, #ItCanWait (ça peut attendre).