Fun

Quand le cinéma passe à l’orange

Orange Is The New BlackNous, ça fait 23 ans qu’on le dit.
Mélange de jaune et de rouge, c’est la couleur de la créativité, de la jeunesse, de la confiance et de la sympathie ; elle est stimulante, vive et chaleureuse.
Cool et pop, incontournable dans les années 70, elle est redevenue tendance après une traversée du désert dans les années 80/90.
Et cette fois, on compte bien qu’elle le reste pour de bon.

le 18.05.2017
Par Céline R

Couleur puissante, distinctive et surtout jamais démodée, le Orange a laissé sa trace dans l’histoire du cinéma. Elle a ainsi contribué à rendre légendaires certains personnages de fiction et leurs tenues vestimentaires.

- le costume de Lloyd Christmas, dans Dumb and Dumber
22 ans après sa sortie, la comédie humoristique culte réalisée par les incontournables frères Farrelly, continue encore de provoquer fous rires et crampes abdominales. C’est en partie la faute de Lloyd (Jim Carrey) et de son plus beau costard, d’un orange vif, très, très vif !

- le bikini de Halle Berry, dans Meurs un autre jour
C’est sans doute à l’une des « James Bond Girl » les plus charismatiques que le orange sied le mieux : l’hypnotisante Halle Berry. Pour l’anecdote, le bikini qu’elle porte ici est une réédition colorée de celui que Ursula Andress arborait déjà en 1962, dans James Bond contre Dr. No.

- la combinaison des pilotes de X-Wing, dans Star Wars VI – Le Retour du Jedi  
C’est l’un des déguisements les plus prisés lors des soirées costumées. C’est aussi l’une des tenues les plus improbables pour un pilote galactique. Enfin, elle est indissociable de celui qui la porte et qui l’a rendu si célèbre : Luke Skywalker. La raison ? Elle est orange pardi !

- la tenue de prisonnier de Hannibal Lecter, dans Le Silence des Agneaux
Certains disent que le orange est synonyme de convivialité. Et une soirée en tête à tête avec Hannibal Lecter en tenue des grands jours, vous trouvez ça convivial ? C’est cette même tenue, d’un orange qui ne trompe pas, complétée par une muselière de premier choix, que le célèbre psychiatre-psychopathe arbore lorsqu’on le sort de sa cellule haute sécurité.

- les bretelles de Leeloo, dans Le Cinquième Élément 
Qui aurait cru qu’un simple morceau de caoutchouc aurait pu devenir à ce point iconique ? C’était sans compter sur le talent de Jean-Paul Gaultier (chef costumier du film), son goût pour le minimalisme et son choix judicieux de la couleur orange. Résultat, une paire de bretelles sans équivalent ! Pour les vrais fans, pas d’inquiétude, il y a encore du stock.