Qu’a-t-on pensé du dernier géant de Samsung, le S6 Edge+ ?

Tech

Vous avez aimé le Galaxy S6 et son écran arrondi ? Vous pourriez bien succomber à son grand frère, le S6 Edge+. Car autant le dire d'emblée, il a du sex appeal !

21.10.2015
Par Cedric

Au début de l'été, Samsung a dévoilé deux nouveaux smartphones : le Galaxy Note 5 et le Galaxy S6 Edge+. Le premier n’a pas été commercialisé en Europe. Le second, par contre, est proposé partout dans le monde et donc en Belgique. Nous l'avons testé pendant environ un mois avant sa sortie.

La différence la plus visible entre le S6 Edge et la version +, c'est la taille. L'écran passe de 5,1 à 5,7 pouces. L'air de rien, cela fait 1,6 cm de plus de diagonale ! La définition d'écran n'a pas été changée par contre, elle reste à 515 points par pouce, soit 2.560 pixels sur 1.440. C'est beaucoup plus que la plupart des ordinateurs portables... Et le résultat est tout simplement irréprochable, y compris en pleine lumière.

D’un point de vue technique, le processeur est puissant et la capacité de stockage va de 32 à 64 Go (Samsung, contrairement à Apple, ne propose plus le 16 GB dans lequel on se sent rapidement à l’étroit). Outre le Wi-Fi ultra rapide, Samsung a glissé dans son smartphone une puce LTE de catégorie 9. Vous voilà paré pour quelques années, puisque le débit théorique maximal est de 450 Mbps. Pour l'instant, les réseaux 4G ne sont pas encore prêts pour cette norme, mais ils évoluent rapidement et le seront bientôt. Quant à la batterie, elle a été conçue pour absorber le choc d'un tel gabarit. Résultat : deux jours complets en moyenne pour nous.

Le design a-t-il réussi sa mue vers ce grand format ? Oui. Le verre et l'aluminium confèrent à cet appareil une très belle allure. L'écran occupe un peu moins de 80 % de la surface. Si les informations ou les fonctions proposées sur les flancs ne sont pas, a priori, un gadget indispensable, la couverture complète de l'écran s'avère très confortable pour les yeux et pour l'utilisation tactile. On peut activer des applications via des languettes au bord de l'écran, si on le souhaite.

Comme l'iPhone, le Galaxy S6 Edge+ dispose d'un lecteur d'empreintes digitales au niveau du bouton « home », avec une grande facilité d'utilisation. Il permet de déverrouiller le téléphone aisément, de télécharger des applications, mais doit également servir pour Android Pay et Samsung Pay, toujours indisponibles en Belgique.

L'appareil photo des Galaxy S6 et S6 Edge sont largement appréciés pour leur qualité. Le même capteur a été reconduit ici (16 mégapixels et ouverture à f/1.9). A la différence que l'Edge+ dispose des derniers raffinements logiciels. A l'extérieur comme à l'intérieur, de jour comme de nuit, nous n'avons pas vraiment connu de déceptions. Les photos sont détaillées, les couleurs sont précises et vives. Les selfies sont particulièrement soignés, par un capteur frontal de 5 mégapixels d'une grande qualité lui aussi. En vidéo également, la bonne tenue du capteur se vérifie, notamment grâce à la stabilisation optique.

Le S6 Edge+ est équipé d'Android 5.1, avec l'habituelle couche Touchwiz du constructeur coréen. Le système est parfaitement fluide. Nous n'avons, en un mois, pas constaté un seul bug ennuyeux ou un redémarrage du système. Le principal problème est que Samsung n'a pas encore pu garantir une expérience la plus proche possible d'Android pur. On ne sait pas toujours quelle application choisir pour le SMS (entre Samsung et Google), la photo (galerie Samsung ou Google Photos), le navigateur web (Chrome ou celui de Samsung), les différentes applications de Samsung (connexion avec l'ordinateur, applications vedettes, promotions, trucs et astuces, santé). On ne compte plus non plus le nombre de jeux et d’applications embarquées de force sur l'appareil. Si cela part d'une bonne intention, on aimerait bénéficier d'une interface plus dépouillée pour ensuite choisir sans se voir imposer des applications qui font la même chose. Tout cela mériterait certainement un petit nettoyage pour offrir une expérience plus homogène, surtout pour ceux qui viennent de l'univers iPhone et de son système très épuré au niveau des applications.

Que dire de l’écran ? Il est naturel. Sa réactivité est impressionnante. Son autonomie est supérieure à la moyenne. Et la qualité des photos est l'un de ses atouts majeurs. Son principal concurrent est sans doute le nouvel iPhone 6S Plus.. En conclusion, son principal défaut est son prix, tout comme l'iPhone de même catégorie d'ailleurs. Il démarre à 799 euros !

Visitez notre shop online