Prendre le large

Fun

Oui, vous allez dire que cela ne fait que quelques jours que les vacances sont finies et qu'il faudra se remonter les manches avant de pouvoir à nouveau... prendre le large.
Alors, on a trouvé une solution d'ici là : voyager et rêver devant notre poste de télé.. et franchement, c'est pas si mal #UshuaiaTV.
Cette semaine, de belles destinations sont prévues et même pas besoin de faire les valises ni de vérifier la validité des passeports.

11.01.2017
Par Céline R

Cette après-midi, on navigue au plus profond de la forêt amazonienne, sur l’un des plus grands fleuves d’Amérique du Sud : l’Essequibo. Dans des jungles impénétrables et parfois dangereuses, nous allons découvrir des peuples méconnus et une faune encore vierge. Et ici, même pas de risque de piqûres de moustiques ;-)
Pas question de quitter l’Amazonie tout de suite puisque qu’à 20h40, on suit les aventures de deux indiens Kayapo qui doivent accomplir une épreuve initiatique en attaquant le nid d’une « guêpe tueuse » pour devenir de véritables guerriers…

Bien évidemment, on ne peut pas parler d’Ushuaia sans parler de Nicolas Hulot… Qui n’a pas regardé son émission Ushuaïa, le magazine de l’extrême qui a bercé les années 90 ?
Demain, on le retrouve dans l’Empreinte du tigre pour découvrir la faune emblématique du sous-continent indien dont des loutres dressées à la pêche, un rhinocéros, des éléphants et un bœuf sauvage.

Quand elle n’est pas accompagnée des garçons, on retrouve Hélène… et ses animaux (bon, elle était facile celle-là, j’avoue). Ce vendredi à 19h, on décolle vers la Croatie, surnommée « La Perle de la Méditerranée » à plus d’une raison : paysages de carte postale, eaux turquoises, îles à perte de vue… La vétérinaire part à la rencontre de toutes ces personnes qui vivent quotidiennement auprès des animaux, pour mieux comprendre le lien étroit qui unit l’homme à l’animal.

Et on boucle cette escapade en atterrissant au pays des Kangourous pour y découvrir un de ses parcs nationaux, en Tasmanie. Parc qui abrite de nombreuses espèces rares et menacées. Des prises de vues aériennes nous permettent de saisir l’immensité des landes désertiques et de la forêt humide qui abritent les derniers diables de Tasmanie.

En espérant que le retour à la réalité ne sera pas trop dur… Bons voyages à tous…

Découvrir notre offre TV