Service

Parents divorcés : des applications pour vous

Dans notre pays, un mariage sur trois termine en divorce. Pas toujours simple d'organiser une vie de famille ensuite. Pourtant, il existe des applications pour vous aider à trouver un peu de sérénité.

le 19.04.2018
Par Céline R

KiT par l'Université d'Anvers
Pour aider les familles séparées à communiquer et simplifier l'organisation des gardes, l'Université a créé KiT (pour « Keep in Touch »). Cette application iPhone et Android donne accès à un calendrier que chaque membre de la famille, enfants compris, peut alimenter. Cela va des week-ends aux vacances en passant par le sport et les photos. Les détails se trouvent sur le site web www.fittif.be, mais l'application n'est pour l'instant disponible qu'en néerlandais. Ses concepteurs ne prévoient pas de la traduire dans l'immédiat, mais restent ouverts pour l'avenir.

Au Sud, il y a My Kids&co
Développée par la Ligue des familles, cette plateforme est disponible sur le web et sous forme d'application mobile. Elle permet aux familles de partager et d’échanger, via un tableau de bord, accessible à tout moment et tous les membres de la famille, même divorcée : calendrier, dépenses, album photo, journal de bord et messagerie. L'abonnement est proposé au prix de 5€ par mois. Pour l'instant, l'application n'est disponible qu'en français à Bruxelles et Wallonie. En Flandre, le Gezinsbond ne la propose pas encore.

2houses pour tout le monde, quelle que soit la langue
Disponible dans plusieurs langues, l'application 2Houses (qui est aussi un site internet) est belge elle aussi. Elle a été fondée par Gille Ruidant en 2011, qui a connu lui aussi les aléas de la séparation et décidé de créer l'outil qu'il aurait aimé trouver pour les résoudre. 100 mille familles l'utilisent déjà. 2Houses n'est pas gratuit. L'application est proposée sous forme d'abonnement annuel pour environ 5 euros par mois. Il est possible de la tester 14 jours. Rendez-vous sur le site www.2houses.com pour obtenir les informations pratiques.