Nous avons testé le Samsung Galaxy Note 4

Tech

Avec son cerclage en métal, son grand format et sa puissance ultra, pas de doute, la phablette Samsung joue la carte du haut de gamme.

05.11.2014
Par Cedric

Son prix (749,99 euros) suffit à donner un indice sur la position que le Samsung Galaxy Note 4 entend occuper : le haut du panier. Mais est-ce réellement le cas?

Au premier coup d’œil, sûrement. Samsung a banni le plastique au profit du métal et d’un dos texturé. On n’est pas encore au niveau de l’iPhone 6 ou des derniers HTC, au look encore plus premium sans doute par l'utilisation d'un format unibody, mais on s’en approche.

Côté écran, celui du Galaxy Note 4 mesure 5,7 pouces. Résultat: ce n'est pas un terminal facile à glisser dans la poche de son jean (pas plus que l’iPhone 6). Pourtant, en main, il n’est pas vraiment lourd. Ce n’est pas qu’il est léger, non, mais il est terriblement bien balancé. Est-il possible de l'utiliser à une seule main? Pas sûr. C'est d'ailleurs pour cela que le Galaxy Note 4 est fourni avec un stylet (un accessoire que Samsung met beaucoup en avant, comme Microsoft). Et tout comme l'iPhone 5S et 6, il dispose d'un lecteur biométrique (empreinte digitale).

Les performances techniques de l'appareil sont assez impressionnantes. Le Samsung Galaxy Note 4 joue dans la cour des grands. Le système Android 4.4 est d'une fluidité exemplaire (sans doute aussi parce que Samsung perd moins de temps à alourdir son interface et reste plus proche des codes d'Android en version de base). L'accroche aux réseaux est absolument sans reproche: dans un environnement 4G/LTE, nous avons pu atteindre constamment des vitesses nettement supérieures à 50 Mbps, ce qui permet par exemple de regarder des vidéos YouTube HD de manière extrêmement fluides et sans attendre. Le son en communication est bien équilibré, très clair.

L'appareil photo affiche 16 mégapixels. Dans des conditions de luminosité optimales, les résultats ne laissent presque aucune place à la contestation: focus rapide, gestion exemplaire de la macro, couleurs très vives. Dès qu'on perd en luminosité, par contre, le grain est immédiatement perceptible... et le flash n'est pas vraiment très discret. La prise de vidéos 4K appelle les mêmes commentaires. Soyons honnêtes: le dernier Sony Xperia Z3 offre des résultats bien meilleurs.

Et l’autonomie? Nos tests ont démontré que l'appareil utilisé de manière intensive parvient très largement à tenir la journée de travail et une partie de la nuit. Pour un usage modéré, on peut envisager le double.