Tech

Notre test du Sony Xperia T

Il est grand, solide et fièrement élégant. Vous l'avez peut-être aperçu au cinéma, le Sony Xperia T est cette année le téléphone de James Bond. Nous l'avons passé au peigne fin.

le 16.11.2012
Par Cedric

Il en jette ! Exit le design adopté par les premiers Xperia de l'année 2012 – notamment la barre translucide au bas. A l’image de Daniel Craig, le Xperia T est raffiné. Ce que l’on apprécie tout particulièrement ? L’arrière très légèrement courbé et mat, agréable et noble au toucher. Autre atout : son ergonomie. Sur le côté droit, le bouton d'allumage est situé au centre, pour que rien ne vienne gêner la prise en main lors des appels. Au-dessus de lui, un slot bien fermé qui permet d'ajouter une carte micro-SD et la carte micro-SIM. En dessous, le volume et le déclencheur photo. A gauche, un port USB sert à la fois pour la recharge, les transferts USB et la connexion HDMI vers un téléviseur. Ainsi, lorsque l’on branche le Xperia T à sa télé, il se recharge. Pratique !
Autre nouveauté : la manipulation de l'appareil est entièrement tactile. C’en est fini des boutons sous l'écran ! Et des habituels boutons ou touches arrière, accueil et recherche des anciens modèles. Avouons-le, cela ne nous a pas manqué !

Un Android simple et ludique

Pour l'instant, Android est fourni en version 4.0 sur le Xperia T, mais une mise à jour vers une édition plus récente est prévue pour la fin de l'année 2012 (4.1 ou 4.2, ce n'est pas encore très clair). Notons néanmoins le soin remarquable apporté à cet Android. Tout comme Samsung, Sony effectue un véritable travail sur le fond et sur la forme pour créer un environnement homogène entre tous ses appareils.
Une touche Sony a été ajoutée à tous les recoins du système, notamment dans les thèmes et les arrière-plans. Un accès rapide aux fonctions Bluetooth, Wi-Fi, vibreur, réglages trouve sa place dans la barre des menus en haut de l'écran. Globalement, l'appareil rend Android facile, ludique et élégant. Aucune faute de goût n'a été commise, certainement pas dans les applications de Sony : Walkman pour la musique, Albums pour les photos (sans commune mesure avec la sobre galerie développée par Google) ou encore l'application de l'appareil photo.

Un son qui ravira vos oreilles

Contrairement à Apple, Sony reste fidèle à la prise casque en haut du téléphone. Les écouteurs fournis sont d'excellente qualité. Et pour tout dire, ils sont bien meilleurs que ceux proposés par la concurrence, Apple compris ! Si l'on active les réglages sonores (equalizer, Clear Bass et effets Surround), le rendu est difficile à prendre en défaut. Nous avons utilisé Spotify et découvert que l'égaliseur sonore de Sony donne bien plus de relief à la musique (en qualité maximale).
Le Xperia T est compatible avec les appels HD – qui sont disponibles sur le réseau de Mobistar. Lorsque vous appelez une personne qui dispose d'un appareil compatible (certains Nokia Lumia, Samsung Galaxy Nexus, etc.), vous bénéficiez d'un son aussi qualitatif qu'un appel Skype d'ordinateur à ordinateur, comme si vous étiez dans la même pièce. C'en est même surprenant. Nous l'avons testé avec un correspondant qui utilisait le Xperia P. Bluffant !

3 raffinements qu'on aime

L'appareil photo de 13 mégapixels. Il s'en sort admirablement bien dans toutes les positions. Idem en vidéo, même si on peut reprocher au micro de ne pas être de qualité exceptionnelle alors que la vidéo (full HD) l'est, notamment en plein jour.
Les Smart Tags. Ces étiquettes (NFC) intelligentes peuvent être placées où bon vous semble : voiture, chambre, salon. Dès que votre téléphone effleure l'étiquette, il active la fonction choisie : il éteint les connexions et se place en mode silence lorsque vous allez dormir, par exemple. Ou il active le Bluetooth et augmente le son de la sonnerie dès que vous êtes dans la voiture. Votre imagination est la seule limite.
L’autonomie. La gestion intelligente de la batterie (mode de veille étendu) permet de couper les connexions Wi-Fi, GPS et autres gourmandises dès que l'écran entre en veille. Résultat ? Notre Xperia T a tenu plus d'un jour et demi malgré une utilisation relativement intensive. Par contre, il semble que l'autonomie peut chuter plus rapidement si le réseau mobile n'est pas capté de manière optimale, notamment à l'intérieur des bâtiments.

« A nous Monsieur Bond... au nec plus ultra! »

Le Xperia T est pour nous l'un des Android les plus aboutis et les mieux conçus en cette fin d'année 2012 dans le haut de gamme (+/- 499 euros). Outre les atouts développés plus haut, on notera encore son écran de 4,6 pouces (11,6 cm, soit 1,6 de plus que l'iPhone 5). Il offre une haute définition, équivalente à celle d’un téléviseur HD Ready. Les icônes flottent littéralement à l'écran. C'est dense, la luminosité est excellente ainsi que le rendu des couleurs. On comprend aisément pourquoi James Bond l’a choisi.