Notre test du Sony Xperia E

Tech

A 150 euros, le smartphone Xperia E amène la plupart des technologies Sony Mobile au plus grand nombre dans un format sans prétention, mais sans compromis.

05.04.2013
Par Cedric

Autant le dire d'emblée, face au Xperia Z qui reste l'un des meilleurs smartphones de ce printemps 2013 – mais à un prix supérieur à 600 euros –, cet Xperia E a du mal à tenir la comparaison. Toutefois, son équipement a été adapté pour offrir un bon compromis entre le prix et la technologie. Il est équipé du Wi-Fi, des 2G, 3G+ et Bluetooth.

Son processeur de 1 Gh avec 512 Mo de mémoire vive est aussi de bon augure. D’ailleurs, en dehors des jeux trop évolués, l'appareil tient la route pour la plupart des applications Android du moment.

S’il n’est pas trop léger (115 g), Sony a réussi malgré tout à proposer un appareil franchement joli et bien dessiné, avec un dos courbé vers l'intérieur. La prise en main est d'ailleurs très bonne, tout comme le son HD en communication (beaucoup de smartphones permettent désormais de bénéficier de HD Voice, mais uniquement chez Mobistar).

Son écran est légèrement plus petit que celui de l'iPhone 4(S), soit 3,5 pouces. Sa résolution, elle, est beaucoup plus modeste (320 sur 480 pixels pour 262.000 couleurs). C'était une résolution standard voici quelques années, mais aujourd’hui, on est loin de la HD. Le bon côté des choses, c’est que malgré une batterie assez modeste sur le papier, l'appareil affiche une belle autonomie : plus de six heures en communication. En faisant un peu de tout, vous avez largement de quoi tenir une journée et demi.

Des performances très honnêtes

Equipé de la version 4.1 d'Android, le modèle que nous avons pu tester dispose de la plupart des raffinements Sony Mobile: icônes, interface, écran d'accueil, veille et mode d'économie d'énergie. Forcément, avec une résolution d'écran pareille, regarder une vidéo HD est techniquement impossible. Tout comme l'idée de pouvoir utiliser un clavier AZERTY complet à l'écran. Il faut se contenter du clavier numérique et de frapper plusieurs fois sur les touches pour écrire un SMS, par exemple.

En matière de multimédia, Sony peut désormais difficilement faire l'impasse sur les applications de musique et de vidéo. Rien à redire du côté musical: le son est bon, l'application est bien adaptée à l'écran et même Music Unlimited peut tourner sur l'appareil. Le capteur de l'appareil photo, lui, n’est que de 3,2 mégapixels. En vidéo, les résultats sont franchement loin d'être mauvais, mais pas de HD. En matière de photo, par contre, c'est assez modeste. Plutôt bon dehors, plutôt risqué à l'intérieur.

A 150 euros, on ne cherchera pas la performance, même si la plupart des applis tourneront sans problème: Facebook, Twitter, YouTube, Google Maps, Yelp, vos journaux, Foursquare et quelques jeux pas trop gourmands. Attention toutefois à son espace de stockage: avec 4 GB, il est très limité (surtout qu'en réalité, il ne reste que 2 Go pour l'utilisateur). N'oubliez pas d'acheter une carte micro-SD pour lui ajouter 16 ou 32 Go, cela devrait être suffisant pour votre musique, vos photos et vos vidéos.

Notre conclusion

Sans vous ruiner, le Sony Xperia E offre à la fois un joli design, une autonomie très correcte et surtout une belle porte d'entrée au monde Android. En dehors des jeux et des vidéos HD, il s'accommode très bien de la plupart des apps Android. Sony a réalisé une interface particulièrement agréable. C'est un bon smartphone pour démarrer. Pour les plus futés, le Xperia E existe en deux versions dont l’une permet de faire entrer deux cartes SIM – deux numéros – dans l'appareil.