Notre test du Nokia Lumia 625

Tech

Avec le Lumia 625, Windows Phone est à la portée de tous. Il faut néanmoins composer avec certaines limites, mais elles ne sont pas nombreuses.

10.10.2013
Par Cedric

Nokia a adopté, avec la gamme Lumia, un style qui se reconnaît. Le Lumia 625 ne fait pas exception. Le revêtement est plastique, mais ne donne pas une impression cheap. Les couleurs sont particulièrement bien choisies. Tout sur l'appareil est standard: micro-USB, carte mémoire micro-SD, carte mini-SIM, jack 3,5 pour le casque, Bluetooth, Wi-Fi, mais pas de NFC. Il capte très bien le réseau, la 3G est forte et le son en communication est bon.

On aurait tort de penser que vu son petit prix, 289 €, c'est un smartphone bas de gamme: il est même capable de se connecter aux réseaux 4G LTE, que Mobistar proposera bientôt.

Grand et maniable

Avec ses 150 g, on ne peut pas dire que le Lumia 625 joue dans la catégorie des «poids légers», même s’il est plutôt fin (9 mm). Par contre, malgré un format proche des Galaxy S4 et Xperia Z – 4,7 pouces contre 5 pouces – il est plus facile à manier que ses deux concurrents. Plus facile aussi à glisser en poche.

L'écran est très robuste, comme pour une bonne partie des appareils de la gamme Lumia. Il s'agit d'une vitre Corning Gorilla 2. On peut regretter une définition d'écran de 800 sur 480 pixels, ce qui est assez proche de celle de l'iPhone... 4. La gestion des couleurs est bonne, mais on aurait pu espérer un peu plus de densité à l'écran.

Le smartphone est livré avec Windows Phone 8 et l'ensemble des applis Nokia exclusives à la gamme (on ne les retrouvera pas sur les modèles HTC ou Samsung): Here Maps, Here Drive, Here Transit (compatible avec les transports en commun belges, dont De Lijn et la STIB), Nokia Xpress (le navigateur internet avec compression pour une plus grande rapidité d'affichage des pages web), Nokia Smart Cam pour la photo ou encore Studio Créatif pour les retouches. Pas de Nokia Musique à l'heure où nous écrivons ces lignes en Belgique. Le service n'est tout simplement pas accessible et proposé dans notre pays. Avec Nokia Here, vous pouvez télécharger l'ensemble des cartes européennes sur la carte mémoire de votre téléphone pour vous laisser guider en voiture, à vélo, à pied, sans devoir accéder à Internet.

Non, même si ce n'est pas une Formule 1 côté vitesse et fluidité. Le processeur est un Snapdragon S4 et la mémoire vive s’élève à 512 Mo. Cela se ressent un peu lorsqu'on fait tourner plusieurs applications costaudes en même temps: musique (Spotify), jeu et Skype, par exemple. Il manque encore une possibilité de bien gérer la fermeture des applications comme sur Android et iPhone. Visiblement, cela fera l'objet d'une mise à jour future par Microsoft, désormais propriétaire de la marque Nokia.

La photo n'est pas son point fort, contrairement aux Lumia 920, 925 et 1020. Les clichés sont assez bons, mais les couleurs ne sont pas toujours fidèles et difficile d'éviter le grain quand la lumière n'est pas optimale. Voilà sans doute pourquoi Nokia ne fournit pas l'application Pro Cam. Avec 5 mégapixels, on peut filmer en HD, avec de très bons résultats.

Quant à l'autonomie, nous avons tenu entre 1 et 2 jours, selon l'usage, ce qui place ce téléphone dans une moyenne acceptable actuellement. Vous serez, en l'adoptant, assez surpris du nombre d'applications disponibles sur la plateforme Windows Phone. A l'exception des banques mobiles et de certains journaux, la plupart des apps qui comptent sont désormais sur Windows Phone 8. Et même Instagram, via une application tierce baptisée 6tag. De Facebook à Angry Birds en passant par Spotify, Rdio, Dropbox, rien ne manque. La gestion des données personnelles est un peu limitée: si votre fournisseur n'est pas Outlook ou Gmail, la configuration des contacts et calendriers n'est pas évidente (c'est le cas pour Yahoo! ou AOL).

Un excellent téléphone

Avec son format, il n'est ni trop discret ni trop imposant. Il adopte un grand écran, ce qui est une première chez Nokia. Et tout cela à un prix attractif, 289 €, y compris par rapport aux ténors Android de milieu de gamme. Oui, c'est un téléphone honnête, coloré, solide, bien conçu et plein de ressources et d'applis utiles. Un des must have de cette rentrée 2013.