Notre test du Nokia Lumia 610

Tech

A moins de 200 euros, c'est le Windows Phone 7 le plus abordable de la génération Lumia, chez Nokia. La bonne nouvelle, c'est qu'il ne sacrifie pas trop les performances pour autant.

15.11.2012
Par Cedric

Il faut désormais compter avec un petit Lumia face aux autres modèles 710, 800 et 900 de la gamme.

La touche Nokia toujours convaincante

Lorsqu'on le prend en mains, il est plutôt convivial et confortable, même s'il épouse des plastiques forcément moins nobles et moins élaborés que le Lumia 800 ou le 900. Il se rapproche assez fort du Lumia 710. La qualité d'assemblage est assez bonne. Pas dans jeu dans le cache batterie par exemple.
Peu de boutons viennent gêner sa prise en main. Trois boutons en surface: retour, accueil et recherche, volume et démarrage à droite, ainsi que le déclencheur photo. La prise micro-USB est en haut, à côté de la prise jack. A l'arrière, un haut-parleur, d'assez bonne facture en termes de puissance et le capteur photo/vidéo avec LED.

La fluidité d’usage est-elle au rendez-vous ? Globalement oui, plus qu'on pourrait le penser. Mais pas question d'envisager de faire tourner plusieurs applications en arrière-plan. Comparé au Lumia 900, le 610 met beaucoup plus de temps à lancer une application qui n'est pas encore en mémoire. Facebook, Twitter, TuneIn, mettent plusieurs secondes à afficher leur écran d'accueil. Attention: toutes les grosses applis sont absentes du Marketplace, notamment les jeux (question de capacités techniques).

Dans l'espace Nokia du Marketplace (100.000 apps à ce jour), on trouve Nokia Maps (évidemment), Nokia Drive, Nokia Transport, CNN, WRC Live, une version spéciale de TuneIn Radio, un outil de migration des contacts et de configuration réseau, ainsi qu'une appli DLNA pour la diffusion de photos, musiques et vidéos sur un terminal compatible (chaîne hi-fi, téléviseur, media center).

L'un des atouts les plus sérieux de Nokia reste son application de cartographie. Nokia Maps et Nokia Drive permettent de télécharger des cartes offline. Pas besoin de connexion à Internet lorsqu'on est à l'étranger.

Pour l'instant, le Lumia 610 doit se contenter de 8 Go d'espace, sans possibilité d'ajouter une carte micro-SD. C'est un peu juste, par exemple, pour y loger les cartes européennes complètes de conduite, mais aussi pour y mettre beaucoup de musique, de photos et de vidéos. Utilisant Spotify, nous avons pu rapatrier 2 Go de musique, nos photos et les cartes du Benelux. Nous avons rapidement atteint 70% de l'espace disponible. 8 Go, c'est peu, c'est vraiment peu. Mais le baladeur média et le son sont bons, même poussés au maximum.
En matière de photos, cela vaut  BlackBerry à titre de comparaison. Les clichés sont nets et de bonne facture, mais les couleurs sont parfois un peu ternes, même en conditions de luminosité optimale. La vidéo est par contre assez quelconque.

En conclusion

Si vous cherchez un smartphone abordable, bien construit, solide, sous la barre des 200 euros, ce Lumia 610 Windows Phone est une réponse absolument recommandable. Car désormais, la plupart des applications s'y trouvent, de Facebook à Skype en passant par TuneIn. Il manque encore beaucoup d'applications de médias belges, Instagram ou encore des applis utiles comme la banque et les transports, mais le navigateur Internet Explorer 9 permet de visiter des sites mobiles dans la plupart des cas où l'application n'est pas encore disponible (SNCB, STIB, BNP Paribas Fortis, Keytrade, ING, etc.).
Attention aux gros doigts: l'écran 3,7 pouces n'est pas toujours ce qu'il y a de plus confortable pour écrire en mode portrait sur le clavier tactile.