Notre test du HTC One X+

Tech

HTC a musclé son smartphone One X pour en faire une édition X+. Mais avec quel résultat ? Le HTC One X a connu un franc succès l'an dernier. Son constructeur a décidé de lui donner un second souffle. Et le moins que l’on puisse dire, après l’avoir testée, est que cette nouvelle mouture en a dans le ventre.

04.01.2013
Par Cedric

Qu'est-ce qui a changé par rapport à la version One X ?

- Un processeur plus rapide et la compatibilité avec les dernières évolutions de la 3G.
- Beaucoup plus d'espace (jusqu'à 64 Go).
- Une meilleure autonomie (de près de 40% selon HTC).
- L’arrivée d’Android Jelly Bean (4.1).
L'écran, par contre, n'a pas du tout changé. Il mesure 4,7 pouces, soit un format assez imposant très proche du Samsung Galaxy S3 ou du Nokia Lumia 920. Quant au boîtier, il est entièrement composé de polycarbonate et son format est légèrement arrondi.

Impossible de rater une photo

Le capteur photo et vidéo est semblable à celui du HTC One X : 8 mégapixels. On ne parle pas ici de haute définition totale mais plutôt de HD Ready (720p). L'objectif est l'un des meilleurs du marché. D’ailleurs, il est quasi impossible de rater une photo, même dans des conditions de luminosité peu optimales. Et l'interface de HTC pour prendre des photos n'a rien à envier à celle de Sony. En façade, la caméra de 1,3 mégapixel permet de discuter en vidéo avec une image assez claire mais on n’est pas, comme pour la photo, dans du HD Ready comme le prétend HTC. C’est du moins notre sentiment après avoir testé la caméra pour des discussions via Skype et Google Talk.
Le HTC One X+ est très fluide, quelle que soit l'application utilisée (jeux 3D, musique, vidéos). Plus puissant que son prédécesseur, il offre néanmoins une bonne autonomie. Nous avons pu, malgré l'utilisation de toutes les fonctions multimédia, tenir une très large journée, principalement en 3G et en Wi-Fi, sans désactiver aucune des fonctions gourmandes en énergie (Wi-Fi, données, GPS). Nous vous conseillons néanmoins de fermer les applis dont vous n’avez plus besoin pour éviter qu’elles ne continuent à consommer inutilement de l'énergie ou votre forfait Internet mobile. Cette opération est devenue très simple depuis Android 4 : un appui long sur un bouton et des vignettes des différentes applis apparaissent. Il suffit de balayer celles dont on n'a plus besoin. Enfantin !
HTC continue de fournir Beats Audio, un ensemble de réglages du son particulièrement convaincants. Et pas uniquement pour ceux qui disposent déjà d'un casque Beats. Dès que l'on branche un casque de bonne qualité, les effets sont assez impressionnants dans l'ensemble, même utilisés avec un service comme Spotify (à condition d'activer une qualité de son «extrême»).

On aime beaucoup

- La position des boutons et le format uniforme qui respire la solidité.
- Un seul port USB pour la recharge et le branchement sur une télévision.
- Wi-Fi et Bluetooth ultra-rapides, ainsi qu'une puce NFC (échanges, enceintes sans fil, paiements).

Notre conclusion

Contrairement à l'iPhone 5 et au Nokia Lumia 920, il n'est pas encore équipé de la 4G. Sans doute les modèles 2013 combleront-ils ce manque. Mais dans l'ensemble, il est difficile de ne pas recommander cet excellent smartphone Android. C'est un appareil solide, ses mises à jour sont fréquentes et la qualité de fabrication est excellente. Son seul défaut ? Il est grand, très grand même, malgré un poids modéré de 135 g. Il conviendra de le voir, de le toucher et de l’essayer, avant de se décider. Son prix ? Entre 460 et 500 euros.