Notre test du Galaxy S Advance

Tech

Avec son prix très attractif, le Galaxy S Advance se situe entre le premier Galaxy S, sorti il y a deux ans, et le Galaxy S2. Un excellent compromis.

15.03.2013
Par Cédric

Si le design de ce téléphone est assez proche du premier Galaxy S, il présente un dos incurvé et des angles moins arrondis. Le plastique utilisé est de meilleure qualité et son format est très agréable à prendre en main, avec 9,7 mm d'épaisseur et 120 g sur la balance. Pas de touches inutiles : on retrouve un bouton «Home», placé sous l'écran, comme sur l'iPhone.
Une fois acheté, votre appareil vous proposera de passer à la version 4.1 Jelly Bean d'Android. La navigation dans les menus est assez fluide. Pas de retards pour le lancement des applications, malgré une configuration technique moins vaillante que ses successeurs : le Samsung Galaxy S2 et Galaxy S3.

Quelques mots sur son équipement :

  • un écran de 4 pouces (comme l'iPhone 5) ;
  • un appareil photo de 5 mégapixels avec vidéo HD Ready (720p) ;
  • une connectivité assez complète : GPS, Wi-Fi, Bluetooth, 3G.

Un bon photographe, un piètre vidéaste

Pour un modèle milieu de gamme, il se débrouille très bien en photo, notamment avec un flash LED qui permet d'obtenir des résultats de bonne qualité à l'intérieur ou en cas de pénombre. Les couleurs sont dans la plupart des cas très bien respectées. Pour 5 mégapixels, la qualité est assez irréprochable, assez proche de l'iPhone 4. On regrette toutefois l’absence d’un bouton déclencheur pour la photo comme chez Sony.
C'est par contre un peu moins réjouissant du côté de la vidéo, où malgré des capacités HD (720p), la précision n'est pas toujours de mise et les saccades difficiles à éviter, sans oublier un son qui n'est pas particulièrement de bonne qualité si on branche son smartphone à la télévision. Si on lit une vidéo, bonne nouvelle : la plupart des formats passent, dont les DivX. Par contre, les vidéos HD donnent du fil à retordre au Galaxy.
Le lecteur musical est bien plus agréable que celui fourni d'origine par Google. Tout comme Sony, Samsung a prévu quelques fonctions extra comme la possibilité de chercher des informations sur un artiste, une chanson, voire un clip sur YouTube. L'égaliseur est de bonne qualité, mais il n'offre pas de fonction de type Surround ou Dolby comme chez HTC et Sony.

Un bon rapport qualité/prix

Si le Galaxy S Advance est sans surprise tant côté forme que côté fond, il a pour lui qu’il n’en réserve pas de mauvaise à l'utilisation. Et c’est ce qui compte ! Non seulement il est très réactif pour son prix, mais le son en communication est irréprochable. Classique, sans fioritures, il offre un bon rapport qualité/prix.