Tech

Notre test de l'iPhone 5

L'iPhone 5 d'Apple a maigri et il s'est allongé. Faut-il s'en emparer sans réfléchir ou se ruer sur son prédécesseur, l’iPhone 4S ?

le 13.11.2012
Par Cedric

Physiquement, l'iPhone 5 est plus fin, beaucoup plus fin que son prédécesseur. Plus léger aussi (112 g contre 140 g). Par contre côté boutons, rien n’a changé : vibreur, volume, veille, jack 3,5mm.
Dans le bas du téléphone se trouve un nouveau connecteur, bien plus fin. Ce port Lightning est d'une taille équivalente au micro-USB utilisé par le reste de l'industrie, sauf Apple jusqu’ici. Si vous possédez déjà des accessoires compatibles iPhone/iPad (enceintes, dock, voiture), vous devrez acheter un adaptateur (39 euros).

Un écran allongé parfait pour les vidéos

L’iPhone 5 est plus allongé que le précédent modèle. L'écran n'a pas été modifié en largeur, mais bien en longueur : il mesure désormais 4 pouces etla résolution d'écran est revue à la hausse.

On peut ne pas être convaincu par le format 4 pouces de l'appareil, notamment en mode paysage où il devient plus compliqué. Par contre, le format est particulièrement bien adapté à la lecture de vidéos, qu'on parle de YouTube ou de films transférés sur son appareil.

Toutes les apps ne sont pas encore optimisées : elles sont parfois entourées de bandes noires, pour ne pas perdre en qualité ou paraître elles aussi allongées. Les développeurs doivent simplement revoir leurs applis pour s'adapter. Globalement, ce nouvel aspect est bénéfique, notamment pour écrire des messages sur le clavier tactile.

Conception, fluidité, usage… tout est à la hausse

Tout est plus fluide dans l’iPhone 5, à commencer par la navigation Internet depuis Safari ou Chrome. Idem pour le lancement des applications et des tâches plus lourdes, comme les retouches photo. On le ressent immédiatement en venant d'un iPhone 4 ou 4S.

Nous avons trouvé la réception du réseau sur l'iPhone 5 encore meilleure que le modèle précédent, notamment en 3G+. Nous pouvons également connecter le smartphone à un Wi-Fi 5 Ghz, plus rapide. Enfin, le son en conversation est nettement meilleur que son prédécesseur, notamment grâce à la présence de plusieurs micros.

Du point de vue de la photo, l'appareil n'a pas changé en apparence. Il conserve une résolution de 8 mégapixels avec caméra full HD. Le capteur est de marque Sony et se voit doté d'un nouveau circuit de traitement de l'image, qui est supposé mieux gérer la pénombre. A ce niveau, le résultat est sans appel. La prise de photo est plus rapide (notamment en mode rafale) et la qualité est immédiatement supérieure à l'iPhone 4S.

L'accroche réseau est bien meilleure qu'auparavant, qu'on parle de réseau cellulaire (3G, 2G) ou de Wi-Fi. Le Bluetooth 4 est moins gourmand en autonomie. Et tant mieux, car l'autonomie n'a pas été améliorée depuis l'iPhone 4S. Selon la puissance du réseau et votre activité, vous pourriez vous retrouver à court de batterie après une journée de travail.

En conclusion

L’iPhone 5 représente une évolution positive de la gamme, sans révolution, mais en faisant la démonstration qu'on peut affiner, retravailler, polir un smartphone pour en faire l'un des téléphones les mieux conçus du marché.