#MyPhoneMyFriend: WhatsApp et le foot

Fun

David B. nous explique comment il utilise WhatsApp. Il y a du foot dans l’air, mais pas que.

12.06.2014
Par Andy V

Curieuse de mieux connaître mes collègues, je leur ai demandé quelles étaient leurs apps préférées. Dis-moi quelle(s) app(s) tu utilises, je te dirai… #MyPhoneMyFriend… Enfin, vous voyez.

Le premier à s’y être collé, c’est David B. Non pas l’auteur de BD, mais un team member de l’équipe Marketing. Grand fan de Windows Phone, de jeux vidéo (un peu trop pour son âge, paraît-il), de foot, de petits restos… et de WhatsApp.

Discuter en groupe, organiser des soirées, pour David, #MyPhoneMyFriend, c’est avec WhatsApp.Il nous explique comment il utilise l’application, qui fait carrément office de réseau social privé. Comme beaucoup, j’ai commencé à utiliser WhatsApp comme n’importe quelle app de SMS. La vue conversationnelle était sympa, j’appréciais les accusés de réception et les émoticônes. Avec de la famille et des amis à l’étranger, cela me permettait de rester en contact plus facilement et à moindre coût. A ce moment-là, je n’imaginais pas à quel point WhatsApp allait changer ma façon de communiquer avec mes amis… car je n’avais pas encore découvert le Group texting.

Le Group texting, c’est ce petit plus que proposent les services comme WhatsApp par rapport au SMS. S’organiser par SMS pour une soirée resto à plusieurs, c’est l’enfer. Avec les Groupes WhatsApp, il suffit de créer une conversation à laquelle tout le monde participe, conversation que l’on peut tranquillement effacer quand elle n’est plus utile. Ça, c’est pour les besoins éphémères.
Mais se contenter de l’utiliser uniquement comme cela serait dommage. Pour mes amis et moi, c’est devenu un vrai réseau social privé, une sorte de forum mobile dans lequel nous avons plusieurs conversations de groupe en parallèle, chacune avec des participants différents en fonction de nos centres d’intérêt.

Un groupe sur le foot, un autre avec des blagues/photos/vidéos, un sur les restos et même un sur la politique….
Un truc drôle dans la rue, hop, photo, hop, envoi sur groupe blague, hop commentaires. Pas besoin de partager ça avec la terre entière ou avec l’arrière-petite-cousine que j’ai vu deux fois comme sur les réseaux sociaux. Là, je touche la bonne cible et je ne m’inquiète pas de savoir qui va y avoir accès ou si les conditions de confidentialité changent.

A l’heure du coup d’envoi de la Coupe du Monde, le groupe a déjà été créé. Nous avions tenté la création d’un Groupe Facebook pour notre concours de pronostic pour l’Euro 2012. C’était pas adapté, pas instantané, pas pratique, bref ça a été l’échec total. Cette fois, ça sera sur WhatsApp et notre concours de pronostic va prendre une autre dimension. Le chambrage en direct quand le Costa Rica égalise à la 91e minute, ça va être quelque chose. Nous sommes 10 dans le Groupe, autant dire que le smartphone va chauffer pendant les grands matches.

Heureusement, ils ont prévu la possibilité de désactiver les notifications pour un Groupe particulier. Bien foutu, WhatsApp.

Et vous? Votre smartphone est-il devenu pour vous indispensable comme un ami? Comment l’utilisez-vous? Quelles sont les apps dont vous ne pouvez plus vous passer?
Dites-nous tout! #MyPhoneMyFriend.