#MyPhoneMyFriend: ma journée hyperconnectée

Fun

La journée hyperconnectée et mobile de Serge, un membre de notre communauté.

23.06.2014
Par Andy V

Après nos team members David et Greg, c’est Serge V., un membre de notre communauté, qui nous apporte son témoignage #MyPhoneMyFriend.

Ce presque post-trentenaire, papa de deux guerilleras en devenir, consultant indépendant en gestion du changement, nous parle de sa journée hyperconnectée… ou pas, c’est selon.

Habituellement, mon réveil lance son premier «cocorico» à 6h36 - ok, j’avoue, c’est de la musique et stockée sur l’iPhone qui est sur un dock réveil. A partir de ce moment, je suis connecté et joignable… ou pas, ça dépendra de mon humeur.
Je commence par le petit-déjeuner avec mes enfants qui m’ont bien fait comprendre que tout écran était entièrement proscrit pendant ce moment! Quand les filles ont fini, je prends environ une demi-heure sur ma tablette pour répondre aux mails, télécharger mon journal, saluer d’un café les twittos déjà réveillés. Puis je prends le temps de parcourir le journal, lancer quelques liens intéressants ou réflexions (parfois cyniques…ok, souvent cyniques, mon péché mignon) sur le net. Si un article peut intéresser un de mes clients ou partenaires, j’en profite pour lui envoyer l’intégralité par mail.

Suivent les trajets. D’abord le papa-taxi du matin. Mes filles choisissent leur musique sur la playlist qu’on a préparée ensemble sur Spotify et partagée sur mon smartphone. Une fois les enfants déposés, j’ai environ 1h15 de trajet. Mon téléphone y occupe une place relativement importante. J’écoute les nouvelles, partage mes réflexions sur les réseaux sociaux (oui c’est mal, mais en même temps, à l’arrêt sur la E411 ou le Ring de Bruxelles, hein…).

Ensuite, je commence la journée de travail dans la voiture en passant mes coups de fil ou en participant à une conférence téléphonique. Dans les embouteillages, je traite mes mails et organise ma journée sur la tablette. Quand c’est fait, je profite du dernier quart d’heure pour retourner sur Spotify écouter une de mes playlists.

Arrivé au travail, je coupe toute les notifications de réseaux sociaux. Les seules notifications sont les SMS, WhatsApp ou les appels téléphoniques. Sinon, j’aurais tendance à ne plus faire que ça (certaines mauvaises langues diront même que je ne fais déjà que ça). Je jette un œil entre deux réunions ou quand je fais une pause, mais sinon, j’essaie de m’abstenir quelque peu. J’ai dit j’essaie!
Durant la matinée, ce sont généralement des réunions auxquelles j’assiste avec ma tablette ou mon laptop. Tous mes documents sont sauvés sur un cloud, ce qui me permet de ressortir à tout moment un document sur le device dont je dispose à ce moment. La seule chose qui me manque sur les iBidule: un moyen facile d’annoter ou corriger un document.
Régulièrement en fin de journée, je fais une dernière pause et me connecte avec mon frère au Chili via Facetime. L’amélioration constante du réseau me permet même de «Facetimer» en restant mobile. Ça fait toujours plaisir à mon frère de revoir quelques endroits belges qu’il apprécie.

Ma journée se termine souvent comme elle a commencé: dans la voiture. Passage en revue des to-do lists partagées, statuts, assignations, etc. Lecture de la presse en rentrant, retravailler des documents en traînant sur les réseaux sociaux…
Mes semaines de travail n'ont à peu près ni début, ni fin. Je ne saurais dire combien d'heure je travaille exactement. Il n'y a plus vraiment de frontière bureau/pas bureau [ne pas confondre avec vie privée - vie professionnelle]. L'avènement des réseaux mobiles, l'amélioration des smartphones ont rendu mon travail plus libre et plus nomade. Mon job était déjà agréable, il l'est encore plus depuis que je ne suis plus obligé de rester coincé derrière un bureau.

Et vous, vous avez des journées aussi connectées? Votre smartphone, c’est plutôt votre ami pour le travail, les loisirs ou les deux?