Moins fort, la musique dans le casque!

Fun

N'écoutez pas la musique trop fort. Les risques auditifs sont là. On vous explique pourquoi.

25.02.2013
Par Simon V

On l'oublie peut-être, enivré que l'on est à écouter sa musique dans la voiture, la salle de sport ou dans le train, mais l'oreille interne est une partie très fragile du corps humain. Elle est constituée de plusieurs milliers de cellules qui représentent notre capital auditif. Exposer son oreille à un volume trop élevé peut détruire ou abîmer ces cellules: trop de bruit, trop de basses, trop d'aigus ou même une écoute prolongée au casque. Est-ce réparable? Dans l'état actuel de la science, non, il ne faut pas rêver. Alors autant prévenir.

Le seuil de danger pour l’oreille est de 85 décibels. Ce n'est pas grand-chose: concerts, boîtes de nuit, lecteurs MP3 et smartphones sont bien souvent au-dessus des normes (même si le volume est souvent limité à 100 dB par les constructeurs). Un concert ou une discothèque représentent, dans le meilleur des cas, plus de 100 dB. Pas mieux pour le baladeur à volume maximal. Et tout le monde est concerné, quel que soit son âge.

Les symptômes les plus classiques? Sifflements, sensation de coton dans l'oreille et même bourdonnements. Pour récupérer, évitez l'écoute prolongée de musique au casque et reposez vos oreilles dans un environnement le plus calme possible. Pas besoin de musique pour vous endormir, surtout si elle continue le reste de la nuit.

Croire que l'on s'habitue à un volume élevé, c'est mal connaître le corps humain. Son seuil de douleur est à 120 dB.