Mariés au premier regard, vous y croyez ?

Fun

Et si le mariage n'était plus une question d'amour mais de science?  3 experts ont mené l'expérience dans notre royaume qui compte 1,6 million de célibataires. Ils vont nous montrer une approche vers le grand amour encore méconnue du grand public.

19.09.2017
Par Céline R

Catherine Solano (médecin sexologue et andrologue), Pascal De Sutter (docteur en psychologie) et  Julie du Chemin (architecte du désir) ont organisé une expérience inédite pour tester la compatibilité amoureuse de nos compatriotes.
Ils ont analysé des profils et réalisé des tests scientifiquement reconnus sur des hommes et femmes célibataires afin de former des couples qui ont, selon les résultats de leurs études, tout pour vivre une relation durable.

Un début de relation hors du commun

Les couples commencent leur relation de manière plutôt étonnante en prenant l'engagement le plus fort qui soit : le mariage. Ce n'est qu'une fois devant le bourgmestre que le mari et l'épouse se découvrent pour la première fois. 
Devant le bourgmestre, deux choix s'offriront alors à eux : un oui ou un non. S'ils se disent oui, les jeunes mariés partiront en voyage de noces et, à leur retour, emménageront ensemble pour se découvrir au quotidien. Après plusieurs semaines de vie commune, ils devront décider s'ils restent mariés ou s'ils divorcent.

La première émission

La semaine dernière, les candidats sélectionnés ont passé les 3 épreuves de recrutement, de sélection et de compatibilité. Ensuite, nos 3 experts ont retenu les couples ayant plus de 70% de compatibilité.
Ainsi, Amélie et Jordan se retrouvent à la maison communale… Se diront-ils oui ? On le saura ce soir…

Quelques chiffres (enquête IVOX  pour RTL-TVI, auprès de 1000 Belges)

- 1 belge sur 10 trouve son partenaire laid
- Vivre en couple est une source de stress pour ¼ des Belges
- En Belgique, 1 homme sur 5 s’est marié pour faire plaisir à sa compagne
- Pour 7% des Belges, l’infidélité contribue à faire durer un couple

Découvrir notre offre Love