L'esport, ton futur métier?

Tech

La Chine vient de reconnaître l'esport comme une véritable profession. Et si tu choisissais de gagner ta vie en vivant de ta passion?

25.02.2019
Par Céline R

Orange Belgique : sponsor d’une équipe d’esport

En septembre, on t'annonçait qu'Orange Belgique avait décidé de soutenir des événements et un acteur majeur de l'esport en Belgique, la célèbre team 'Sector One’ : les tournois et l'engouement nous ont donné raison. En Chine, où l'esport a pris une place de plus en plus importante ces dernières années aux côtés des sports plus classiques, les autorités viennent de reconnaître l'esport comme un vrai métier.

L’esport : un métier du futur

S'il fallait convaincre tes parents de choisir des études, sache que 15 métiers sont carrément reconnus en Chine depuis le 31 janvier. Et ces métiers vont de joueur d'esport à pilotes de drones en passant par tout ce qui touche aux ingénieurs en intelligence artificielle et en big data. Concrètement, si tu fais le choix d'une filière esport en Chine aujourd'hui, cela équivaut à un excellent choix de carrière, quelle que soit ton activité : développeur, manager, athlète, organisateur d'événements.
Quels sont les jeux concernés ? Les jeux de stratégie en temps réel (comme StarCraft 2), les jeux de tir à la première personne (comme Counter-Strike: Global Offensive), les jeux de combat et les arènes de combat multijoueurs en ligne (comme League of Legends). Pour les e-athlètes, les tournois bénéficient de retransmissions en direct et de primes de plus en plus intéressantes. À tel point que c'est parfois devenu plus rentable qu'un sport plus classique.

Même les Jeux olympiques sont désormais gagnés par la folie de l'esport. C'est dire si la discipline a atteint un niveau de reconnaissance assez impressionnant, en très peu de temps. D'ailleurs, on trouve que les autorités belges devraient s'y intéresser de plus près. Pas vrai ?

Sector One veut remporter la Benelux Premier League cette année