Les écrans sans bord, à quoi ça sert?

Fun

Du Galaxy S8 à l'iPhone X, la nouvelle norme semble être l'écran sans bord. Pourquoi cette tendance et quels sont les avantages ?

09.01.2018
Par Céline R

On croit souvent que c'est Samsung, avec les Galaxy S7 et S8, qui a lancé le mouvement des écrans qui recouvrent l'entièreté de la surface (avant) du téléphone. C'est faux ! La tendance a été lancée en Asie par des marques comme Panasonic, puis Xiaomi.

Aujourd’hui, l’écran sans bord est devenu un signe distinctif : celui des smartphones premium. Dans la plupart des cas, ils sont devenus plus haut de gamme, donc plus chers que la moyenne des autres smartphones, pourtant tout aussi puissants.

En dehors des deux principaux acteurs du marché que sont Apple et Samsung, on trouve des écrans borderless un peu partout : chez Huawei avec le Mate 10 Pro, sur le Mi Mix 2, le LG V30, le OnePlus 5T ou encore l'Essential Phone.

L'air de rien, c'est la première grande révolution vers une apparence monolithe et tactile de nos écrans depuis plus de 10 ans. Avec des conséquences directes : davantage de place pour les boutons et autres commandes en façade... et le retrait des capteurs d'empreintes digitales. Sony a trouvé la parade depuis longtemps, en fondant son capteur biométrique sur la tranche du téléphone dans le bouton de démarrage. D'autres l'ont placé à l'arrière, comme Huawei ou OnePlus. Chez Apple, l'iPhone X signe carrément la fin de la biométrie, au profit de la reconnaissance du visage (FaceID).

Quels avantages ?
Les constructeurs se voient obligés de revoir leurs interfaces tactiles pour qu'elles se passent désormais de boutons. Ils en profitent également pour passer à un format différent, le 18/9e, qui rend le smartphone moins massif et permet de mieux l'utiliser à une seule main.

Ne nous voilons pas la face, c'est aussi un critère esthétique. Les téléphones borderless sont généralement très réussis. L'interface graphique devient plus immersive. L'occasion de revoir, comme sur l'iPhone X, les commandes tactiles en inventant de nouveaux gestes et de nouvelles commandes, qui donnent le ton probablement des 10 prochaines années en matière de design d'appareils et d'interfaces tactiles.