Le SMS… 20 ans et indétrônable ?

Fun

Il y a 20 ans et trois jours, le 3 décembre 1992, était envoyé le tout premier SMS dans le monde. Comme le temps passe. Et quel succès depuis.

07.12.2012
Par Simon V

Envoyer un SMS est aujourd'hui un geste anodin pour vous. Vous formulez un message (de 160 caractères ou plus, peu importe), vous indiquez un numéro de téléphone en Belgique ou à l'étranger, vous l'envoyez et la personne le reçoit immédiatement.

Ce qui paraît aujourd'hui si simple ne l'a pas toujours été : il a fallu attendre 1998 pour que le service soit lancé en Belgique. D'abord pour les abonnés des opérateurs entre eux puis entre les abonnés de différents opérateurs.

Aujourd'hui, que vous soyez abonné ou en carte prépayée, vous disposez bien souvent d'un quota illimité de SMS.
Le Belge ne manque vraiment pas d'inspiration : il y a cinq ans à peine, un abonné recevait 100 SMS par mois chez Mobistar. Aujourd'hui, on parle de plus de 300 SMS.

Les successeurs se bousculent

Comme vous téléphonez, le SMS reste une activité tout à fait classique et naturelle, même si – les utilisateurs de smartphones le savent bien – il existe des formes bien plus évoluées du SMS qui fonctionnent comme des messageries instantanées de type MSN ou Google Talk. Quelques exemples : BBM (juste pour le BlackBerry), iMessage (uniquement sur l'iPhone et l'iPad), WhatsApp, Skype ou encore Viber.

Comment ça marche ?

Ces applis utilisent la connexion internet de votre téléphone, mais le principe reste le même : vous envoyez un message (agrémenté d'une photo, d'un smiley ou d'une vidéo) et votre correspondant le reçoit instantanément, pourvu qu'il soit équipé d'une connexion internet. Si vous contactez des amis à l'étranger, c'est super avantageux. En Belgique, le SMS étant bien souvent gratuit dans les forfaits, la solution est surtout pratique pour envoyer des images, des vidéos ou des sons. Elle remplace le MMS.

Mais attention! Si la personne que vous tentez d'atteindre n'est pas connectée à Internet, il faudra patienter jusqu'au moment où elle se reconnecte. Bref, ce n'est pas encore pour tout le monde et le SMS a encore de très beaux jours devant lui.