Le job de rêve : payé pour regarder YouTube

Fun

Cette app finlandaise rémunère des ados pour regarder YouTube et sélectionner les meilleures vidéos. On t'explique ce métier génial, mais aussi comment Neverthink réinvente la télé.

08.01.2019
Par Céline R

Qui est derrière Neverthink ?

Neverthink a été créée à Helsinki par deux amis qui rêvaient de pouvoir regarder YouTube comme si c’était la télévision, pour ces moments où tu veux juste mettre quelque chose à la TV sans perdre une demi-heure à devoir faire un choix face au contenu infini que propose Internet.
Ils ont donc créé une plateforme sur laquelle tu peux choisir des playlists sur différents thèmes comme le gaming ou la cuisine, mais aussi les mêmes et autres vidéos virales. Un peu comme pour la TV du salon, tu choisis une chaîne en fonction de ton mood et les vidéos sélectionnées par l’équipe défilent sans que tu doives te décider. Et quand tu en as marre, il te suffit de zapper.



15 € par heure pour... regarder des vidéos

Pour gérer les chaînes, les fondateurs de Neverthink ont embauché une dizaine d’ados qui ont le job le plus cool du monde (après ne rien faire). Ils sont rémunérés pour regarder les vidéos qui font le buzz et les sélectionner pour leurs auditeurs. Véritable équipe éditoriale (ils gèrent chacun une ou deux chaînes), ils ont tous moins de 20 ans  et sont chacun experts d’un thème particulier.
Certains sont encore aux études et font ce job à temps partiel, d’autres en ont fait leur boulot à plein temps. Ils peuvent regarder les vidéos confortablement depuis chez eux ou dans les bureaux colorés de la start-up et sont payés environ 15€ par heure. Mais ce n’est pas tout ! Pour stimuler l’esprit d’équipe, ils sont régulièrement invités à des soirées cinéma, jeux en VR et même des voyages.
Pas étonnant que Nerverthink reçoive 5 candidatures par jour !

Pourquoi c’est révolutionnaire

Neverthink vise principalement ceux qui cherchent à mettre quelque chose sur leur écran pendant leurs occupations, sans devoir se casser la tête. Plutôt que de laisser les algorithmes de YouTube choisir ce qui va suivre, le contenu est sélectionné par des gens, un peu comme les zaps que font certains YouTubers.
La startup est en plein développement, au point que son fondateur compte employer pas moins de 90 programmateurs après son prochain appel de fonds. L’occasion de tenter ta chance ? En tout cas, Neverthink rencontre de plus en plus de succès et fait d’ailleurs partie du classement des apps les plus divertissantes de 2018 selon Google. On te laisse l’essayer, nous on est…. convaincu. D’ailleurs, on pense bien postuler. Et toi ?