Internet à la maison : on a testé la nouvelle Flybox

Tech

Pas forcément besoin de câble à la maison, au kot ou en vacances pour accéder à internet à partir de 15€ par mois. La nouvelle Flybox se connecte au réseau 4G+ et on l'a testée pour vous en avant-première. Voici nos impressions.

17.04.2018
Par Cédric

Tout le monde n'a pas forcément de gros besoins en internet et télévision numérique. Certains se contentent de surfer en soirée et n'ont pas besoin d'une installation comme un modem câble ou un décodeur télé. Pour ceux-là aussi, Orange lance des offres super attrayantes, comme Easy Internet @Home, dont les volumes viennent d'être solidement augmentés.

Depuis la sortie de la première Flybox, la 4G a continué d'évoluer et la nouvelle Flybox peut exploiter toute la puissance du réseau 4G+ d'Orange à des vitesses vraiment vertigineuses (150 Mbps et plus). Ce qui est simple avec l'offre Easy Internet @Home, c'est qu'on peut se rendre dans un Orange Shop ou commander en ligne, insérer la carte SIM et c'est parti. Sans rendez-vous avec un installateur.

Nous avons voulu savoir si c'était aussi simple que ça. Et nous avons donc emmené une Flybox à la maison. Le test a été effectué à Bruxelles.

Déballage et c'est parti
La première impression quand on installe la Flybox, c'est combien son design est à la fois discret et très compact. Pas besoin de câbles dans tous les sens : on l'installe à un endroit (près d'une fenêtre, par exemple) où la réception est la meilleure. Dans notre cas, la réception (Uccle) oscillait entre 4 et 5 barres (sur 5). La Flybox a été installée dans la cuisine au 3e étage d'un petit immeuble.


Vient ensuite le moment où il faut se connecter. Sous la Flybox se trouve le nom du Wi-Fi et le mot de passe d'origine. Une fois connectés, nous avons lancé une page web et avons tapé l'adresse 192.168.1.1, qui donne accès à l'interface d'administration, d'où l'on peut configurer la langue, le nom du réseau Wi-Fi, le mot de passe et connecter son Orange Cloud, par exemple. L'interface d'administration aux couleurs d'Orange est très réussie et très simple à utiliser.

En fait, en accédant à cette interface, nous avons tout simplement constaté que l'accès à internet était déjà configuré automatiquement grâce à la carte SIM. Et qu'on pouvait déjà surfer depuis que le modem était allumé. Plus simple, c'est impossible !
La FlyBox supporte jusqu'à 30 appareils. Nous en avons connecté 6 simultanément sans constater la moindre lenteur : un smartphone, un ordinateur, une tablette, un téléviseur connecté, un Chromecast et une console de jeux. Sans le moindre problème. La connexion en Wi-Fi est stable et la portée assez bonne pour une superficie de 90 à 100 m2 environ.


Le gros avantage de l'offre, c'est qu'on peut emmener la Flybox partout avec soi, pourvu qu'il y ait une prise d'électricité et une couverture 4G (même si la 3G est également compatible dans certaines zones).

Streaming : faites les comptes
La Flybox peut être la connexion idéale si vous êtes dans un kot ou que vous partez dans votre seconde résidence le week-end.
Si, par contre, vous avez tendance à beaucoup regarder des vidéos en streaming, il faut tout de même tenir compte des plafonds, même s'ils ont été boostés. Depuis le 15 mars, Orange a, sans augmentation de prix, étendu les heures de soirée de 18 h à 6 h du matin. Jusqu'ici, c'était de minuit à 6h. Les week-ends sont désormais considérés comme des heures creuses. Pour 20€, vous disposez de 130 GB (à savoir 30 GB en journée et 100 GB en soirée et le week-end).
Si vous dépassez ce quota, deux solutions : acheter des packs de recharge ou opter pour Love et bénéficier d'un volume illimité par mois. Et si vous êtes fauché, vous continuez à surfer gratuitement à vitesse réduite (256Kbps) même si le forfait est épuisé. De quoi patienter quelques jours en continuant d'accéder à ses e-mails.
L'avantage de la Flybox, c'est la liberté totale de mouvement. Partout où il y a de la 4G en Belgique, vous pouvez vous connecter sans devoir partager la connexion de votre smartphone... et vider sa batterie.

Tous les détails sur la Flybox et sur Easy Internet @Home se trouvent ici.