Fêtes de Gand : quel type de fêtard êtes-vous ?

Fun

Du 19 au 28 juillet, Gand vivra une nouvelle fois au rythme des Fêtes de Gand, un évènement qui attire à chacune de ses éditions des millions de visiteurs. Alors quel type de fêtard êtes-vous ?

19.07.2019
Par Simon V

1. Le jusqu’au-boutitste

Ce type de visiteur commence à pinter dès le Allez, Chantez !, un grand concert organisé le long du Reep qui marque le début des festivités, pour ne s’arrêter que dix jours plus tard.

Pendant les Fêtes de Gand, il ne connaît pas la fatigue et il lui est inconcevable de perdre une soirée pour se reposer. Lorsqu’un ami ou une amie se prépare à rentrer chez lui, ce fêtard invétéré lui répondra dans son patois gantois « nie neute, nie pleuje », autrement dit « reste jusqu’au bout » !

2. Le parent dans le déni

Pendant les Fêtes de Gand, vous pouvez observer un nouveau sous-groupe : les parents sans enfant. Ces papas et/ou ces mamans ont en effet confié leur progéniture, pendant 10 jours, aux grands-parents afin de profiter pleinement de la fête.

Vous reconnaîtrez ce type de fêtards à ses pas de dance (un peu trop) enthousiastes, son goût vieillot en matière de boisson (« Pour moi, un mazout, comme dans ma jeunesse ») et son large sourire. Bref, il est libéré !

3. Le touriste perplexe

La « sympathique escapade » à Gand prend une tout autre tournure pour les touristes qui se retrouvent inopinément en pleines Fêtes de Gand. Ils sont tout de suite reconnaissables à leur visage sur lequel vous pouvez lire un « Mais où ai-je atterri !? ».

Entre deux bras levés, ils tenteront également de prendre quelques clichés de cette ville décrite dans le guide touristique comme « pittoresque et charmante » avant d’abandonner tout espoir de visite pour se joindre à la fête.

4. Monsieur ou Madame Culture

Tout dépend du type de fêtard que vous êtes, mais il est bien possible que vous ne croisiez jamais Monsieur ou Madame Culture. Généralement, ce(tte) passionné(e) de culture serpente la ville alors que vous êtes encore dans les bras de Morphée.

Pour lui ou elle, le festival est l’occasion idéale de visiter les marchés artisanaux, le cirque, les théâtres de rue, les spectacles de comédies et expositions. Il ou elle disparaîtra des rues juste avant que l’effervescence de la fête ne reprenne ses droits.

5. Le Gantois à tout prix

Celui-là, vous l’entendrez souvent dire « J’ai étudié un an à Gand ! » ou bien « Mon père est né à Gand, tu sais ! ». Pour le Gantois à tout prix, toutes les excuses sont bonnes pour faire de Gand « sa ville ».

D’ailleurs, il n’hésitera pas à traîner ses amis dans les endroits branchés (de Polé Polé au Graslei, en passant par l’Overpoort jusqu’au Vlasmarkt) et rentrera au petit matin chez lui à bord du premier (ou deuxième) train, avant de revenir au soir dans sa ville de cœur.

Prêt à vous amuser lors des Fêtes de Gand ? Passez alors dans nos shops Orange les 15 et 18 juillet dans la Langemuntstraat et les 17 et 18 juillet dans la Veldstraat à Gand. A l’achat d’une carte prépayée, vous recevrez un cadeau qui ne manquera pas de vous faire plaisir !