Données personnelles : 5 choses à savoir sur la nouvelle loi européenne

Service

Vous ne vous en êtes peut-être pas aperçu, mais le 25 mai, vous vous êtes éveillé avec une meilleure protection en ligne. On vous explique simplement cette loi qu’on appelle GDPR et vous allez (enfin) tout comprendre.

22.05.2018
Par Céline R

Qu'on l'appelle RGPD ou GDPR (son nom en anglais), la nouvelle loi européenne entrée en vigueur fin mai a pour ambition de « redonner aux citoyens le contrôle de leurs données personnelles, tout en simplifiant l’environnement réglementaire des entreprises. » Il était temps, non ?
Voici 5 nouveautés introduites par cette loi :

1. Les réseaux sociaux, c'est dès 16 ans

C'était 13 ans auparavant. Désormais, la RGPD a fixé à 16 ans l’âge à partir duquel un mineur ne doit plus obtenir l’autorisation de ses parents pour utiliser un réseau social. Toutes les apps devront obtenir l’autorisation des parents, même s'il sera possible pour les pays d'abaisser ce seuil à 13 ans

2. Vos données sont mieux protégées

Les sites et apps devront obtenir votre consentement pour utiliser vos données personnelles. Les données sensibles - origine, race, opinions politiques ou religieuses, orientation sexuelle - seront soumises à un cadre beaucoup plus restrictif qu'avant. Ne vous étonnez pas si, depuis quelques semaines, les sites et les apps vous demandent d’accepter de nouvelles conditions générales. C’est lié !

3. Vos données sont portables

Vous allez pouvoir récupérer et transférer vos données personnelles gratuitement d’un service à un autre. Exemple : si vous passez de Gmail à un service belge comme ContactOffice. C'est un peu comme cette possibilité que vous avez de conserver votre numéro de téléphone mobile lorsque vous passez chez Orange. Et c’est une avancée vraiment importante pour ceux qui n’osaient pas franchir le pas !

4. Un avertissement en cas de fuite

Les entreprises qui gèrent vos données personnelles sont soumises à des obligations de sécurité beaucoup plus contraignantes qu’avant. En cas de fuite ou de vol de données, vous devrez en être averti rapidement et... clairement.

5. Vous avez des recours

Si vous estimez que vos données personnelles ont été utilisées ou collectées en contradiction avec la loi, vous pouvez poursuivre une entreprise et obtenir réparation. 

Tous les détails se trouvent sur le site officiel.