Tech

Dix ans d'iPhone : 8 choses à retenir

À quelques semaines de l'arrivée de l'iPhone 8, on retrace la saga de cet appareil inventé en 2007 par Apple et qui a (presque) tout changé dans le monde de la téléphonie mobile.

le 17.08.2017
Par Cedric

Il aurait pu s'appeler autrement
Lancé le 29 juin 2007 aux États-Unis, l'iPhone aurait pu s'appeler TelePod, TriPod, Mobi et même iPad, mais Steve Jobs a finalement opté pour le nom iPhone, qui reste un tournant fondamental dans la grande histoire des smartphones.

Il n'avait même pas de 3G
Le premier iPhone était EDGE. Steve Jobs justifiait ce choix en privilégiant le Wi-Fi et parce qu'il voulait assurer une autonomie de batterie décente à l'iPhone. Il faudra attendre 2008 pour que l'iPhone capte la 3G et c'est l'iPhone 5 qui, en 2012, introduit la 4G.

En Belgique, il a fallu attendre 2008
Vous vous en souvenez peut-être, il fallait importer l'iPhone en 2007, souvent depuis les USA (et puis le débloquer, ce qui n’était pas toujours très légal). C'est en juillet 2008 que notre bon vieux Royaume a pu accéder officiellement à l'iPhone 3G, après le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne. À l'époque, c'était (déjà) une exclusivité de... Mobistar (au cas où vous l'auriez oublié, l'ancien nom d'Orange).

Au départ, il n'y avait pas d'apps
Lors de la présentation du premier iPhone en 2007, Steve Jobs prétendait qu'il n'y avait pas besoin d'app store... que le web et Safari suffisaient. Apple misait sur des « web apps », des signets web. Ce sont des hackers qui ont fini par trouver des failles dans le code de l'iPhone pour y installer de vraies applications. En réaction, Apple a créé son propre app store et des outils pour les développeurs. Résultat ? Lors de la keynote d'Apple en mars 2008, le système d'exploitation mobile d'Apple gagne son fameux App Store, compatible avec l'iPhone et l'iPod Touch. Un an plus tard, Apple passe le cap des 500 millions de téléchargements et revendique déjà pour 15.000 applications. Du jamais vu, malgré la domination, à l'époque, du BlackBerry et de Symbian (Nokia, SonyEricsson, Siemens).

Jamais un seul clavier depuis 2007
Et pourtant, en 2007, Phil Schiller, le patron du markéting d'Apple, estimait qu'il n'était pas possible de réussir avec un clavier uniquement virtuel. Il pensait qu'il fallait répliquer le clavier du BlackBerry... mais il avait tort. Finalement, Apple a toujours résisté et amélioré le clavier virtuel, qui est désormais devenu un standard pour la quasi-totalité des smartphones et des tablettes du marché, à quelques (rares) exceptions près...

Au fil des années, il a bien grandi
Au départ et jusqu'à l'iPhone 4S, le format du smartphone n'a pas changé. Il faisait 3,5 pouces. C'était selon Steve Jobs le format... idéal. Mais très vite, d'autres constructeurs ont tenté de voir plus grand et ont obligé Apple à réagir. L'iPhone 5, lancé en septembre 2012, fera 4 pouces. L'iPhone 6 en 2014 passe au format 4,7 pouces (toujours actuel) et c'est avec l'iPhone 6 Plus qu'on assiste à l'arrivée d'une « phablette » chez Apple pour concurrencer la mode du Galaxy Note, avec 5,5 pouces.

Il n'y a jamais vraiment eu de courses aux mégapixels
Vous vous en souvenez peut-être, mais le tout premier iPhone était doté d'un capteur de 2 mégapixels (qui s'en sortait drôlement bien pour l'époque). L'iPhone 3GS lui ajoute, pour la forme, 1 mégapixel, mais c'est avec l'iPhone 4 qu'Apple passe à un capteur de 5 mégapixels et à la haute définition en vidéo. Désormais, le capteur le plus puissant fait 12 mégapixels. Oui, d'autres constructeurs font mieux, mais l'iPhone 7 Plus avec son double capteur reste cet été encore l'un des plus performants du marché, y compris face à Samsung, LG et Sony.

On attend à présent l'iPhone 8
Mais certains parlent aussi de l'iPhone 7S et 7S Plus. Les détails seront communiqués officiellement, comme chaque année, lors de la keynote d'Apple début septembre.  En attendant, chaque jour apporte son lot de rumeurs. L'iPhone 8e du nom va, l'air de rien, devoir assurer sur un point : il sera le smartphone des 10 ans et se doit d'être le plus innovant possible.

Ce que l'on sait déjà (même si tout cela n'est que rumeurs) ?

- Certains pensent qu'il y aura un iPhone 7S (et 7S Plus) en septembre, mais que l'iPhone 8 attendra… la fin de l’année voire 2018 ;
- Certains pensent qu'il pourrait porter un autre nom, comme iPhone X (10 comme son anniversaire, en somme)
- Des sources évoquent un prix supérieur aux précédentes générations, qui pourrait dépasser 1.000 euros dans la version de base, jusqu’à 1.500 euros (oui, on sait !) ;
- Sa fiche technique semble correspondre à un châssis en aluminium, avec un écran OLED, un écran qui recouvre quasi toute la surface de l'iPhone (comme les derniers iPad Pro), l'intégration du capteur d'empreintes TouchID dans l'écran et la recharge sans fils (mais à la sauce Apple) ;
- L'iPhone 8 (ou X) pourrait passer à l'USB-C, mais conserver la fiche Lightning du côté de l'iPhone. D'emblée, cela promet une recharge plus rapide (il est temps face à Android) et... la possibilité de brancher un iPhone sur les nombreux ordinateurs qui sont désormais équipés de l'USB-C, dont... les Mac.

Réponse début septembre. Les paris sont ouverts, mais une chose est sûre : le ou les futur(s) iPhone seront bien chez Orange cet automne.