Tech

Des smartphones pas comme les autres

Tous les goûts sont dans le smartphone ! Découvrez sept mobiles aux formes et aux fonctionnalités surprenantes.

le 18.10.2016
Par Simon V

RoBoHoN

Voici un adorable petit robot-phone - le premier du genre -, disponible uniquement au Japon. Avec ses 20 cm de haut, ses 390 g et son petit écran de 2", RoBoHoN dispose de toutes les fonctionnalités de base d’un smartphone (aux spécificités certes modestes) : envoyer et recevoir des appels, lire les messages, prendre des photos… Mieux : il peut aussi projeter des images, des documents ou des vidéos sur une surface. Un smartphone trop mignon, capable de danser et de marcher vers son propriétaire !

Solarin

Conçu par Sirin Labs, ce smartphone haut de gamme sous Android, qui rappelle le Blackberry PRIV, concourt dans la catégorie du téléphone le plus cher du monde. Son point fort ? La sécurité ! Solarin propose un moteur de chiffrement matériel de « niveau militaire » pour les données, ainsi qu’un mode blindé – activé par un bouton physique Security Switch – qui permet de passer des appels sécurisés. Le « coffre-phone » intègre également Zimperium, une solution de protection contre les malwares. 01net résume : « Le Blackphone pour les riches, en quelque sorte. »

Light Phone

Light Phone est un « dumbphone » imprimé en 3D qui se concentre sur l'essentiel : les appels vocaux. Cet anti-smartphone par excellence est destiné aux personnes qui souhaitent profiter du moment présent sans se laisser distraire par leur appareil. Avec son design épuré, son format carte de crédit et son poids plume, il se glisse dans un portefeuille. Le Light Phone peut fonctionner seul ou connecté à un smartphone principal via l’application Light App, qui transfère les appels.

AKA

Voici le premier smartphone qui a du caractère ! Dispo uniquement en Corée du Sud, les LG AKA sont livrés avec différentes coques de couleur – jaune, rose, blanc et bleu nuit – correspondant chacune à une personnalité qui se concrétise par l’affichage d’une paire d’yeux sur la partie supérieure de l’écran, toujours visible. Les yeux s’animent, ils clignent et bougent, pour exprimer les émotions du smartphone. Certains paramètres comme le fond d’écran, la sonnerie ou les réglages audio, changent en fonction de l’humeur du mobile, elle-même influencée par les actions de l’utilisateur. Attention à ne pas fâcher un AKA, il pourrait jouer du heavy metal inopinément !

CPlus

À l’heure des smartwatches, Lenovo a dévoilé un prototype de smartphone qui s’enroule autour du poignet grâce à une succession de petits crans placés sur la longueur de la coque. Le CPlus est équipé d’un écran non plus seulement flexible mais pliable. Si Lenovo avoue que le CPlus est loin d’être un vrai produit, ce dernier révèle néanmoins les axes de développement envisagés par le constructeur. On ne doute pas de la capacité de ce dernier à donner une vie commerciale à ses concepts.

Runcible

Avec sa drôle de forme circulaire évoquant un galet, ce smartphone sous BuniOS (un OS maison, inspiré d’Android) qui tient dans la paume de la main vous donne accès à l’essentiel, le plus simplement possible. Conçu avec des technologies open source et des composants remplaçables, disponible en bois durable ou en plastique recyclé, Runcible est équipé de tout ce qu’il faut pour téléphoner, envoyer des SMS, naviguer sur Internet, retrouver son chemin ou prendre des photos… Mais il est beaucoup plus discret ! Les utilisateurs ne reçoivent pas une multitude de notifications, mais ce que Monohm appelle « des résumés clairs de nos vies digitales ».

Moto Z Droid

Le Projet Ara et le Fairphone ont ouvert la voie à la modularité et ont fait quelques émules, à l’image de Lenovo, qui a lancé le Moto Z, smartphone haut de gamme sous Android 6.0 Marshmallow accompagné de ses Moto Mods. Des modules parmi lesquels un haut-parleur JBL, une batterie additionnelle offrant 22 heures d’autonomie supplémentaire et un pico projecteur (Hasselblad serait en train de développer un appareil photo avec un zoom x10 et un flash Xenon), qui se fixent à l’appareil grâce à des aimants. Le fabricant a annoncé la publication prochaine d’un SDK ouvert, afin d’en développer davantage. Des idées ?