Des mots, toujours des mots... Mais des nouveaux !

Fun

17.09.2013

C’est la rentrée, une soif de savoir nous assaille, une envie d’apprendre nous submerge, notre culture générale crie famine : soyons pédagogues, n’ayons l’air de rien – partie 1.

La leçon d’aujourd’hui portera sur les nouveaux mots récemment ajoutés au dictionnaire en ligne d’Oxford (ODO). Mots qui sont nés suite à différentes tendances liées de près ou de loin à la technologie et au monde merveilleux de la virtualité (plus communément appelé Internet).

Vous les avez probablement déjà entendus et si ça n’est pas le cas, croyez-moi, vous les entendrez tôt ou tard. Et après lecture de ce qui suit, lors du prochain dîner entre amis, en route pour la gloire. La leçon se donnera en plusieurs parties, je me dois de vous en garder quelques-uns sous le clavier pour animer la prochaine leçon.

Nous commençons donc dans le désordre par :

  • Phablette : contraction des mots « phone » et « tablette » en franglais dans le texte, désigne ces téléphones dont la taille de l’écran défie toute logique mathématique et qui vous permettra de passer complètement inaperçu, voire pas du tout. Jugez par vous-même :
  • Selfie : ou quand l’exception confirme l’adage « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Ou l’art de s’autophotographier sans honte (aucune) ni gêne (aucune), de préférence devant un miroir de salle de bain ou de salle de sport, grâce à un smartphone avec flash intégré, en prenant une pose qui a pour but narcissique de mettre en valeur vos attributs. L’air de rien, semblant de tout, un autoportrait de Justin Bieber vaut toujours mieux qu’un long discours :

    Mon degré de sens de l’humour se permet néanmoins de vous faire part de sa selfie préférée:

     

  • TL;DR : Littéralement Too Long;Didn’t Read (Trop Long, Pas Lu). Ҫa nous est tous arrivé au moins une fois de recevoir un mail long comme une baguette qu’on lit en diagonale et qu’on garde pour plus tard parce qu’il est trop long et qu’on n’a pas le temps (et là j’entends mon grand-père crier : « Le temps, ça se prend ! »). Nous avons dorénavant «TL;DR » à renvoyer en guise de protestation - ce que vous ne ferez pas en réponse à ce blogpost, je compte sur vous. Et que vous ne ferez pas non plus s’il s’agit d’un mail de votre boss, ça fait mauvais genre.

  • Emoji : celui-là, c’est facile à retenir : c’est un smiley (ou émoticône ou pac-man de face qui sourit dans la majorité des cas) en plus grand et qui peut même parfois se manger, la preuve en image :

    D'ailleurs, si vous possédez un smartphone, vous pouvez configurer votre clavier en emoji, pour ne parler qu’en smiley dans vos SMS. N’oubliez pas pour autant de revenir de temps en temps aux mots, leur usage peut être tout aussi rigolo.


  • Twerk : Le terme a beau être nouveau, la pratique ne l’est point. Il désigne en effet cette danse urbaine et dernièrement remise sous les feux de la rampe grâce à Miley Cyrus. Pratique qui veut qu’une demoiselle révolutionne son centre de gravité en bougeant son postérieur comme si elle était soudainement prise de spasmes. Sur l’échelle du glamour, on peut difficilement mettre plus que 3 sur 10 mais on salue la prouesse niveau souplesse :

    On rajoutera cependant que cet exercice physique devrait être réservé aux professionnelles en vous proposant cette vidéo pour appuyer mon propos :


 

En conclusion de cette première leçon, je vous déclare fin prêt à jouer les selfies armés de votre phablette en faisant le twerk avec une tête d’emoji. Les photos sont les bienvenues… Srsly (ah oui, parce que ‘seriously’ s’écrit dorénavant ‘srsly’).

 

Mais je ne vous en dis pas plus, suivra –si vous le voulez- mon prochain blogpost sur les mots tout beaux tout nouveaux qui feraient marrer Rimbaud.