Que faire si mon enfant se fait harceler sur internet ? 5 conseils d’une pédopsychiatre

Tech

La plupart des enfants surfent sur le net pour s’amuser. Pourtant, certains s’en servent pour faire du mal aux autres. Que faire si votre enfant est victime de cyberharcèlement ?

17.02.2020
Par Simon V

A l’ère du numérique, difficile d’imaginer nos vies, et celles de nos enfants, sans l’utilisation d’internet. C’est même devenu une seconde nature pour nos chères têtes blondes de jouer, de chatter, d’utiliser des applications ou de « swiper » sur la toile. Malheureusement, le merveilleux monde d’Internet a également son côté obscur. 

La pédopsychiatre Laura Mignolet, spécialisée en aide à l’éducation et conseillère comportementale pour enfants et adolescents, vous partage 5 de ses meilleurs conseils à ce sujet.

1. Parlez ouvertement du cyberharcèlement

Les cas de cyberharcèlement sont bien souvent détectés très tard. À plusieurs reprises, j’ai eu affaire à des enfants silencieux et renfermés sur eux-mêmes sans raison apparente. Ce n’est qu’au bout de quelques séances qu’ils ont osé me confier les problèmes auxquels ils étaient confrontés en ligne. Je conseille donc aux parents d’entretenir un dialogue ouvert sur les dangers d’Internet.

Vous pouvez par exemple passer en revue avec votre fils ou votre fille les paramètres de confidentialité de son compte Facebook. Qui peut consulter son profil et à quelles informations a-t-il/elle accès ? Il est important que votre enfant en ait parfaitement conscience.

2. Respectez la vie privée de votre enfant

Vous soupçonnez que votre enfant pourrait être victime de cyberharcèlement ? Résistez à la tentation d’éplucher ses moindres faits et gestes sur les réseaux sociaux. Vous le feriez certes avec les meilleures intentions, mais sachez que vous risquez de faire pire que mieux.

Lorsqu’un enfant est harcelé, il ou elle se sent impuissant(e) et sans défense. S’il apprend que ses parents ont fouillé dans sa vie privée, vous ne faites qu’attiser ce sentiment d’insécurité. La solution serait donc de parcourir ensemble les messages haineux reçus par votre enfant et le laisser reprendre lui-même le contrôle de la situation.

« Lorsqu’un enfant est harcelé, il ou elle se sent impuissante et sans défense. S’il apprend que ses parents ont fouillé dans sa vie privée, vous ne faites qu’attiser ce sentiment d’insécurité. »

3. Informez l’école

Discutez du problème avec l’école de votre enfant et demandez également l’intervention d’un centre PMS (centre psycho-médico-social).

Soyez une nouvelle fois vigilant : touchez-en d’abord un mot avec votre enfant. Il est primordial qu’il ou elle se sente à nouveau sûr(e) de lui. N’entreprenez donc rien derrière son dos, car vous risquez de perdre toute sa confiance.

4. Tenez-vous informé(e) des dernières nouveautés

Les nouvelles applications et les dernières tendances en ligne disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues. En tant que parent, il n’est pas toujours facile de rester au courant de tout ce qu’il se passe sur Internet, mais faites de votre mieux pour tout de même prendre le train en marche. Par exemple, la nouvelle application qui fait fureur chez les jeunes s’appelle Tik Tok et permet d’enregistrer des vidéos de courte durée.

« Se tenir au courant des dernières tendances sur Internet n’est pas une mince affaire, mais en tant que parent, vous devez absolument rester à la page. »

5. La technologie peut également aider

 Bien évidemment, internet a également ses bons côtés. Certaines applications permettent en effet de combattre ou d’empêcher le cyberharcèlement, à l’instar de l’initiative de Google avec Family Link.

Cette application vous permet de créer un compte pour votre enfant afin de garder le contrôle de son activité sur internet et de suivre ce qu’il y fait. De cette manière, vous savez toujours sur quels sites il ou elle surfe et pouvez intervenir en cas d’éventuel comportement de harcèlement. En quelques clics, vous pouvez instaurer une limite de temps d’écran et déterminer le contenu en ligne auquel il a accès.

Pour garder la confiance de votre enfant, n’oubliez pas non plus d’appliquer la règle d’or : soyez honnête et informez-le au préalable que vous installez cette application.

Surfer sur internet en toute sécurité

Nous vous partageons également d’autres conseils sur la cybersécurité, pour que votre enfant puisse surfer sur internet sans danger.

Oui, je veux encore recevoir d’autres conseils sur la cybersécurité

Ces articles vont aussi vous intéresser

▶ Limiter le temps d’écran de vos enfants : 7 conseils d’une pédopsychologue

▶ Réseaux sociaux : comment protéger votre vie privée