Fun

Ces stars qui s’engagent pour la planète

Le 22 avril dernier, c’était le #EarthDay, le Jour de la Terre. Une bonne occasion, s’il en fallait une, pour penser à notre planète.
Selon l’UNICEF, en 2040, 1 enfant sur 4 vivra dans des zones où les ressources en eau seront très limitées. Selon l’OMM, l’année 2016 a enregistré une température moyenne record, la banquise s’est fortement réduite, le niveau de la mer a encore augmenté et les océans se sont réchauffés.
Face à l’urgence de la situation et la difficulté à mener des politiques mondiales engageantes, certaines stars ont décidé d’agir et d’utiliser leur notoriété pour mobiliser l’opinion.

le 05.05.2017
Par Céline R

Engagement volontaire ou tendance écolo ? C’est souvent la question qui revient face aux déclarations des stars en faveur de la planète. Voici notre palmarès des 5 stars que l’on a envie de croire sur parole tant les enjeux sont importants.

-Marion Cotillard, militante Greenpeace depuis 2001. La Môme s’est illustrée comme écolo confirmée au Congo en 2010 pour alerter sur la déforestation, en 2013 ensuite dans une cage pour demander la libération de militants écolo en Russie et enfin en 2015 à Manille à côté de Hollande pour la lutte contre le réchauffement climatique.

-Mark Ruffalo (Hulk pour les intimes) soutient le développement des énergies propres avec The Solutions Project lutte contre les méthodes d’extraction polluantes avec Artists Against Fracking, et gère l’organisation Water Defense visant à utiliser la technologie et l’engagement du public pour garder propre la ressource en eau.

-Matt Damon s’engage auprès de l’organisation Water.org et milite pour la protection des ressources en eau autant que pour son accès universel.

-Arnold Schwarzenegger n’a de cesse de s’engager pour la planète depuis qu’il a converti son Hummer pour qu’il fonctionne à l’hydrogène. Fondateur de l’organisation R20, qui regroupe gouvernements sub-nationaux, villes et régions pour lutter contre le changement climatique, il s’est rendu plusieurs fois à Paris, en 2014, lors du Conseil économique, social et environnemental, puis en 2015 pour la COP21.

-Jean-Michel Jarre veut sauver la Mer Morte qui s’assèche chaque jour, son niveau diminuant d’1 mètre par an. Pour son dernier concert du 6 avril dernier, il a choisi de placer la scène au point le plus bas de la surface terrestre. Il en disait : « Je veux élever le désert le plus bas de la planète vers une nouvelle dimen­sion ».