Les challenges sur les réseaux sociaux

Fun

Cela fait déjà quelques années qu’ils ont envahi nos réseaux sociaux et à moins de vivre comme un ermite, il est impossible de passer à côté, j’ai nommé : les Challenges.
Et il y en a pour tous les goûts : ridicules, dangereux, mignons, délirants, utiles ou pas.
Petit aperçu du phénomène qui n’a pas du tout l’air de s’essouffler…  

31.01.2017
Par Céline R

Nous vivons dans une société narcissique et visuelle qui nous pousse à nous montrer, toujours plus. Le but est de se photographier, se filmer et de « se » partager le plus possible sur les réseaux sociaux. Comme dans un but de reconnaissance auprès des autres. Pour faire « pareil ».

Tout a commencé en février 2013 par l’inoubliable Harlem Shake. La vidéo mettait en scène un groupe de personnes, souvent costumées, et s’agitant sur le morceau Harlem Shake de Baauer. En 10 jours seulement, il a engendré 11000 répliques avec 44 millions de vues sur YouTube. Rien que ça ! Remémorez-vous les meilleurs d’entre eux ici. Même Bart Simpson s’est prêté au jeu ;-)

Alors que la majorité n’ont le but que de nous divertir, certains challenges sont diffusés pour la bonne cause. On pense bien sûr à l’Ice Bucket Challenge en 2014 pour lequel les plus grandes personnalités se sont mouillées (au propre comme au figuré) : Mark Zuckerberg , Oprah Winfrey, Justin Timberlake, … Le but était de médiatiser la lutte contre la maladie de Charcot et de récolter le plus de dons. On se rappelle la vidéo postée par Bill Gates ici.
Moins diffusé mais tout autant utile, le Neknomination : aider les SDF qui consistait à se filmer en train de donner à manger à un sans-abri, avant de nominer 3 autres amis qui devaient alors faire pareil. Celui de Julien ici.

Plus récemment, au contraire du Running Man Challenge d’avril 2016 qui consistait à faire semblant de courir sur place en se trémoussant en rythme (ici), nous avons tous succombé, petits et grands, au Mannequin Challenge qui consistait à rester immobiles tout simplement. A l’instar d’Hillary Clinton (ici) et Michelle Obama (ici), nous nous sommes aussi prêtés au jeu (ici), tout comme nos Diables Rouges (ici).

Certains véhiculent même des idées « politiques » comme le tout dernier challenge en date, une nouvelle fois lancé par des étudiants américains, Trump is coming Challenge dont vous pouvez voir une compilation ici. Le but est de courir dès que vous entendez quelqu’un crier « Trump is coming ».

Enfin, il y a les challenges dangereux comme le Fire Challenge, le Cinnamon Challenge ; les challenges mignons comme le Cherrios Challenge ou les challenges "intelligents" comme le Calcul Challenge.

Ces Challenges inondent tellement nos réseaux sociaux depuis des années que certains en ont marre. Ils créent alors des Stop Doing Challenges Challenge comme le Youtuber Ryan Niga (ici) … Et ça fait le buzz…

Après tout ça, vous êtes cap ou pas cap ?