Service

5 choses que tout étudiant jobiste doit savoir

Vous avez pris goût à votre job d'étudiant cet été ? Bonne nouvelle : vous allez pouvoir prolonger l'expérience et gagner quelques euros toujours bienvenus. Mais attention, un étudiant jobiste doit respecter certaines règles...

le 22.09.2015
Par Simon V

1. Vous pouvez travailler 50 jours

Un jobiste peut travailler 50 jours par année civile dans le cadre d'un contrat étudiant. Depuis 2012, le travail étudiant n'est plus du tout lié à une saison. L'étudiant choisit quand il travaille et pendant combien de temps. Bref, vous pouvez parfaitement travailler 50 jours durant l'été et ne rien faire le reste de l'année. Ou au contraire étaler les 50 jours comme bon vous semble. Par contre, attention, si vous travaillez plus de 50 jours, c'est possible mais alors vous perdez l'avantage des cotisations sociales réduites dès le 51e jour...
Autre info importante : même si vous ne travaillez qu'une heure, ce sera comptabilisé comme un jour complet dans votre quota de 50 jours ! Via l'application student@work, vous pouvez suivre le nombre de jours restants.

2. Diplôme en poche, vous pouvez bosser comme étudiant mais...

Par définition, un job d'étudiant est réservé... aux étudiants. Cela dit, si vous décrochez votre diplôme fin juin, vous pouvez encore travailler comme étudiant mais uniquement jusqu'au 30 septembre. Après, c'est fini !

3. 240h max pour ne pas perdre les allocations familiales

Travailler, c'est bien mais attention à ce que vos parents ne perdent pas leur droit aux allocations familiales. Si un étudiant ne travaille pas plus de 240 heures au cours des premier, deuxième et quatrième trimestres, il continue à avoir droit aux allocations. Si il travaille plus, il ne touchera pas d'allocations familiales pour le trimestre au cours duquel il a trop travaillé. Pendant les vacances d'été, vous pouvez travailler de façon illimitée si vous poursuivez ensuite vos études.

4. C'est bon pour le C.V.

Les employeurs ne regardent pas uniquement les diplômes. Ils apprécient les candidats qui ont déjà une approche du milieu professionnel. Chaque job accepté avant la fin des études est une ligne en plus sur votre C.V., et chacun y mérite sa place.

5. Pas besoin d'avoir 18 ans

On peut légalement travailler à partir de son 15e anniversaire, mais il faut alors prouver que l'on a achevé les deux premières années de l'enseignement secondaire. Si ce n'est pas le cas, il faudra attendre le premier jour du 16e anniversaire.

Pour plus de détails sur la législation belge en matière de travail d'étudiant, rendez-vous ici.